L’école de Chaillot intégrée à la Cité de l’architecture et du patrimoine organise des cours publics sur l’histoire de l’architecture depuis 2006. Ces cours sont délivrés par des historiens, architectes, spécialistes de renom, et sont enregistrés ce qui permet de les diffuser sous forme vidéo.

La Maison de l’Architecture Midi-Pyrénées continue la programmation après les sélections projetées en 2013 et 2014. Le champ de l’architecture s’élargit aux champs de l’urbain et du paysage toujours abordés sous l’angle patrimonial. Dans l’optique de la célébration de la disparition de Le Corbusier il y aura cinquante ans en 2015, nous nous proposons de diffuser une sélection de conférences qui de nos jours à la fin du XIXe siècle explorent l’avènement du logement social, les questions soulevées par la reconstruction, la place des jardins, de la ville et de l’architecte à la fin du XXe siècle, pour saisir la part des écarts et des continuités qui sont notre héritage aujourd’hui.


2015

De la reconstruction aux grands ensembles

par Gilles RAGOT - historien de l’art, maître de recherche

Mardi 13 janvier à 18h30 au CMAV

Dès la fin de la seconde guerre mondiale, Eugène CLAUDIAUS–PETIT, éminent ministre de la reconstruction (1948-1952), déclare qu’il faut avoir une politique de « construction et non seulement de reconstruction ». Nourri des thèses du Mouvement Moderne (la Charte d’Athènes est publiée en 1943), CLAUDIUS-PETIT plaide pour une politique ambitieuse du logement social qu’il ne peut dissocier d’une réforme complète de la ville traditionnelle.

La question du logement du plus grand nombre est intimement mêlée à celle de l’urbanisme. Malgré sa volonté politique et sa longévité exceptionnelle au sein du ministère de la reconstruction, il ne parviendra pas à mettre en place les conditions de cette politique qui sera lancée par son successeur : Pierre COURANT lance en 1953 la politique dite des grands ensembles et la construction de plus de 8 millions de logements en deux décennies.

Ces opérations modifient profondément et durablement le paysage urbain français. L’Etat et ses représentants, les architectes formés à l’Ecole des Beaux-Arts et les grandes entreprises de travaux publics, reconverties dans le logement, s’emparent des idées urbaines et architecturales du Mouvement Moderne pour répondre à cet enjeu majeur. Ils mettent en place un urbanisme d’action réduit à la stricte logique économique et comptable du « moins-disant ». Après les destructions de la guerre et la période de la reconstruction qui auront permis de prendre conscience de la nécessité de repenser la ville et d’aménager le territoire, la politique des grands ensembles verra le triomphe, mais aussi la déviation, des principes de l’architecture et de l’urbanisation moderne.


Le CMAV

Outil mutualisé de diffusion, de rencontre et d'échanges sur les questions de l'architecture, de la ville et du territoire.

 

Ce lieu d'intérêt public est administré par l'AERA, le CAUE 31, l'ENSA Toulouse et la Maison de l'Architecture Midi-Pyrénées.

(+ d'infos)

Mécène du CMAV, pourquoi pas vous ?

Être mécène du Centre Méridional de l'Architecture et de la Ville c'est soutenir un projet culturel ambitieux, un projet original porté par quatre institutions soucieuses de rapprocher la culture architecturale du grand public (+ d'infos)

Les membres administrateurs

Actions, études et recherches autour de l'architecture
Actions, études et recherches autour de l'architecture
Conseil Architecture Urbanisme Environnement de la Haute-Garonne
Conseil Architecture Urbanisme Environnement de la Haute-Garonne
Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Toulouse
Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Toulouse
Maison de l'Architecture Midi-Pyrénées
Maison de l'Architecture Midi-Pyrénées

Le CMAV reçoit le soutien de :