FABIEN CASTAING une villa, le jeu de la règle…

> du 1er octobre au 30 novembre

Exposition produite par la Maison de l’Architecture Midi-Pyrénées et le CAUE 31

Vernissage jeudi 3 octobre à 18h30

Un zoom sur une réalisation de l’architecte Fabien Castaing, à l’apogée d’une rationalité constructive, la villa Espagno. L’architecte va appliquer à la conception de cette villa le principe de la trame constructive, canevas incontournable de la projection architecturale dans les années soixante et soixante-dix. Les architectes attendaient de l’objectivité de la grille à la fois une rationalité spatiale, une économie constructive absolue, mais aussi des combinaisons complexes, un champ de variations sensibles. A l’époque, Fabien Castaing, mettait en oeuvre cette architecture tramée dans le grand chantier de la faculté du Mirail.

LA VILLA ESPAGNO

 

Fabien Castaing applique à la conception de la Villa Espagno le principe de la trame constructive, canevas incontournable de la projection architecturale dans les années soixante et soixante-dix. Les architectes attendaient de l’objectivité de la grille, à la fois une rationalité spatiale, une économie et de combinaisons, variations sensibles aussi complexes, plastiques, esthétiques équivalentes à celles de la musique sérielle. Mais au-delà de la règle du plan, la trame joue un rôle fondamental dans la régulation du tête à tête entre l’architecte et son client particulier.

Les disjonctions culturelles, les divergences sensibles, les écarts d’intention se résolvent dans la mise en commun du jeu systématique de la trame.

Sa syntaxe contraignante devient l’instrument d’un langage réellement partagé qui permettra un véritable dialogue entre ces deux interlocuteurs.

La rigueur de la trame constructive des poteaux-poutres en béton, nettement lisible en façade, est atténuée par quelques raffinements architectoniques.

Fabien Castaing a accentué le léger dénivelé du terrain en décollant du sol le plancher de la partie nuit, répercuté dans le décrochement de hauteur de cette partie de la villa. Il réintroduit dans ce projet, un effet qu’il avait déjà expérimenté, celui du vide intercalaire entre façade et toiture. Ici, la disposition des caissons des volets roulants sous la fine lame vitrée d’un châssis fixe apporte une indéniable légèreté à l’alternance des pleins et des vides de la composition de façade.

Enfin, pour parachever cette recherche de scansion dynamique en contrepoint de la trame, Fabien Castaing alterne les panneaux de façade en bois et ceux enduits à gros grains. Encadré par le vide de deux baies, le volume massif en briques de la cheminée, saillant sur la façade, joue évidemment un rôle majeur à la fois plastique et symbolique, le foyer, dans l’organisation du living.

 

CREDITS :

Commissaires : Jean-Manuel Puig Jean-Loup Marfaing

Photographies : Sylvain Mille

Création sonore et vidéo : Gwladys Déprez

Remerciements aux enfants de Monique et Jean Espagno et à Jerome Brouat

Commentaires: 0

Le CMAV

Outil mutualisé de diffusion, de rencontre et d'échanges sur les questions de l'architecture, de la ville et du territoire.

 

Ce lieu d'intérêt public est administré par l'AERA, le CAUE 31, l'ENSA Toulouse et la Maison de l'Architecture Midi-Pyrénées.

(+ d'infos)

Mécène du CMAV, pourquoi pas vous ?

Être mécène du Centre Méridional de l'Architecture et de la Ville c'est soutenir un projet culturel ambitieux, un projet original porté par quatre institutions soucieuses de rapprocher la culture architecturale du grand public (+ d'infos)

Les membres administrateurs

Actions, études et recherches autour de l'architecture
Actions, études et recherches autour de l'architecture
Conseil Architecture Urbanisme Environnement de la Haute-Garonne
Conseil Architecture Urbanisme Environnement de la Haute-Garonne
Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Toulouse
Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Toulouse
Maison de l'Architecture Midi-Pyrénées
Maison de l'Architecture Midi-Pyrénées

Le CMAV reçoit le soutien de :