2015

QUARTIERS ET PEUPLES DE TOULOUSE : Comment s'est formée notre "communauté urbaine" ? - En partenariat avec Taktikollectif

Débat proposé et animé par l'AERA

Mardi 28 avril 2015 à 18h30 au CMAV

 

Toulouse, de fondation romaine, a connu depuis ses origines d'innombrables arrivées de populations nouvelles, depuis les Wisigoths en passant par l'exode rural plus récents des pays alentour, jusqu'aux vagues d'immigration du siècle dernier qui furent italiennes, espagnoles, portugaises, puis maghrébines, et enfin, de façon plus diffuser, asiatiques et, à partir des 90, issues de l'Europe de l'Est. Ces vagues de peuplement ont contribué naturellement au développement de la ville, allant là où celle-ci pouvait les accueillir.

Chaque quartier de la métropole toulousaine a ainsi son histoire, qui est d’abord l’histoire de son peuplement dans laquelle s’enracine l’histoire de notre cité : une “histoire qui devient géographie” (Péguy). Cette histoire est ainsi pleine des résonances d’autres histoires antérieures, révolues mais non toujours résolues. Ces mémoires fondent pourtant des attitudes déterminant un avenir possible, l’unité possible d’un “peuple toulousain”, et tôt ou tard, une communauté nouvelle.

Elles fondent nécessairement un projet qui doit être partagé et la construction d’une nouvelle identité, d’une nouvelle appartenance. Car c’est en construisant ensemble que l’on se construit comme une “communauté urbaine” véritable. Cette communauté dont l’impératif catégorique est d’être unie est donc une construction dont chaque pierre, chaque mur doit participer à l’équilibre du tout, un équilibre sans lequel il n’est pas de maison qui tienne. Mais il faut pour la stabilité de notre maison commune que chaque mur, quels que soient son âge et sa composition, soit bien fondé dans notre terre commune de sorte que nulle fissure n’apparaisse et ne fragilise cette construction d’hommes, cette communauté urbaine hors de laquelle nous ne pouvons plus grandir ni partager aucun projet.

Si l’histoire, à force de brassage et de renouvellement de la ville sur elle-même, a fait ce travail pour les siècles et les millénaires antérieurs, elle est encore en plein travail pour le siècle dernier et le formidable accroissement de population et de quartiers nouveaux qui forment aujourd’hui notre aire métropolitaine. Comment pouvons-nous faire en sorte que toutes ces histoires, tous ces quartiers participent pleinement d’un dynamisme urbain qui est la condition même de l’unité de notre métropole ? Comment résoudre cet écart quelquefois douloureux entre une histoire encore sensible dans la mémoire des peuples de Toulouse et la nécessité d’une histoire commune qui puisse fonder notre appartenance à une même cité en devenir, riche de sa diversité, où tous participent à la création d’un avenir meilleur ? Comment contribuer au récit de cette métropole, pour en fonder la réussite ?

Quels espaces de mémoires et de sociétés créer pour dire la métropole ?

Telles sont les questions proposées à nos invités pour cette rencontre sur les peuples et quartiers de Toulouse. (+ d'infos)

 

Avec la participation de :

 

Romuald PAGNUCCO

Maire de quartier Toulouse - Ouest

Djillali LAHIANI

Adjoint au Maire, délégué à la Jeunesse et à l'Insertion des Migrants

Salah AMOKRANE

Taktikollectif

Jamal EL ARCH

Président ESMA Échanges et Savoir

Hafid EL ALAOUI

Fondateur Maison de quartier de Bagatelle

Karine GOMES

Présidente de l'AGART (Amicale Guyanais Antillais Toulousaine)

Slimane TOUHAMI

Docteur de l'EHESS, chercheur en anthropologie, LISST-CERS, Université J. Jaurès

Mohamed ZENDJEBIL

Enseignant en Sciences Humaines et Sociales, ENSAT

Malika BOUDELLAL

Ethno-muséographe, consultante culture

Sara JABBAR-ALLEN

Coordinatrice, photographe, Alter Image


Vous pouvez écouter ce débat en ligne ou le télécharger

LES "CULTURES URBAINES" FONT-ELLES LA VILLE ?

Débat proposé et animé par l'AERA

Mardi 24 Février 2015 à 18h30 au CMAV

 

"Cultures urbaines" est un terme quelque peu institutionnel par lequel on désigne depuis une trentaine d'années les pratiques créatrices nouvelles et informelles dans l'espace public, sportives (skate, parkour...), dansées (hip hop, breakdance...), musicales (rap, slam...), théâtre de rues et arts du cirque, arts picturaux et sculpturaux (graph, street art...), architectures participatives et dispositifs urbains éphémères, et autres modes de création non académiques, métissés, qui remettent en cause l'ordre social et culturel établi et tendent à le renouveler.

Mais on pourrait à bon droit étendre cette expression de "cultures urbaines" à toutes les formes d'échanges créatives de valeurs nouvelles, qui sont "sociales" avant de devenir économiques et financières. Et ce sont bien ces pratiques alternatives et cette créativité qui se renouvellent en temps de crise, que favorisent les concentrations humaines, en ce qu'elles supposent une multiplicité de rencontres, d'échanges de tous ordres et de créations qui font la richesse d'une ville.

 

Car le renouvellement dans le domaine de “La Culture” au sens étroit, se développe dans l’ensemble de la création d’activités inscrites dans l’économie urbaine. C’est sa part la plus sociale et informelle (échanges de savoirs, fablab, co-working, insertion, learning by doing, do it yourself, co-voiturage, co-housing, amap, jardins et cuisines collectives... cf. We Traders / Sous la crise la ville) qui donne naissance, nourrit et supporte la part plus formelle (coopératives d’activité, start-up, pépinières d’entreprises, nouvelle économie coopérative…), tout aussi créatrices et culturelles que les pratiques sportives et arts de représentation.

Ces arts et pratiques sociales, économiques et culturelles témoignent d’une créativité urbaine née le plus souvent du manque d’activité et de perspectives de la jeunesse surtout, notamment dans les quartiers déshérités des pays industrialisés, et d’une volonté très large des citoyens de prendre en main leur avenir collectivement par des communautés ouvertes. Ce pourquoi ils débordent tous les cadres disciplinaires et institutionnels pour renouveler les formes d’échanges et les cultures propres à nos “communautés urbaines” dont la part la plus jeune est de plus en plus ouverte aux autres et au monde.

(+ d'infos)

 

Avec la participation de :

 

Jean-Luc LAGLEIZE

Adjoint au Maire, chargé des opérations de développement urbanistique

Marie-Jeanne FOUQUET

Adjointe au Maire, Maire de quartier (Mirail, Reynerie, Bellefontaine)

Benoît MELON

Architecte urbaniste en chef de l'Etat, conseiller à la DRAC

Maxim JULIAN

Président du CMAV

Jean LARNAUDIE

Président de la Maison de l'Architecture Midi-Pyrénées

Jean-Marc BROQUA

Secrétaire général à La Grainerie

Nathalie BRUYERE

Designer et enseignante à l'ISDAT (Beaux-Arts)

Pierre BOISSON

Directeur artistique du festival de rue de Ramonville

Salah AMOKRANE

Tactikollectif

Zedrine

Artiste spoken-word (slam)

Abdul DJOURI

Artiste chorégraphe hip hop

Mihommemiloud

Jardinier, auteur, slameur

 

Vous pouvez écouter ce débat en ligne ou le télécharger

Haut du formulaire Haut du formulaire

2014

CRÉATIONS D'HIER, PATRIMOINE DE DEMAIN :

Comment l'architecture continue la ville ?

Débat proposé et animé par l'AERA

Mardi 02 décembre 2014 à 18h30 au CMAV

 

Qui ne se trouve consterné lorsqu'allant par les rues du centre ancien de sa cité vers les périphéries lointaines de l'aire urbaine, il traverse les extensions successives de l'urbanisation du siècle dernier ?

Au-delà du noyau ancien antérieur au XVIIIe siècle, où l'on conçoit qu'il est aujourd'hui comme un privilège d'habiter, les faubourgs du XIXe siècle semblent, d'une façon plus rectiligne, continuer la ville sans en changer fondamentalement la nature.

Des immeubles puis des maisons unifamiliales ont été construits au long des voies, le plus souvent en mitoyenneté, avec cours ou jardins à l'arrière. Certes quelques signes de la révolution industrielle se manifestent dans l'architecture et les nouveaux tracés viaires de lotissement urbains, mais la morphologie architecturale et urbaine ne s'en trouve pas trop bouleversée.

C'est au XXe siècle, et surtout à l'après-guerre, que se produit une évidente rupture morphogénétique, aux limites de la ville du XIXe.

L'irruption des nouveaux paradigmes de l'urbanisme moderne, alliés à la rationalité du chemin de grue, à l'industrialisation lourde et aux grandes planifications d'après-guerre, et plus encore au développement de la civilisation automobile, a ouvert brutalement la ville, changé son échelle et rompu les continuités anciennes.

C'est une complète rupture morphogénétique et métabolique qui se fait sentir, qui, si elle est contenue aux abords de la vieille ville, se déploie à perte de vue dans les périphéries en proie à une urbanisation galopante, et ce quelles que soient les procédures d'aménagement et de conceptions à l'oeuvre.

L'architecture s'est définitivement affranchie de ce métabolisme fondamentale qui a perduré vaille que vaille jusqu'à la seconde guerre mondiale.

Les préoccupations stylistiques des architectes et morphologiques des urbanistes de la fin du XXe siècle ne sont pas parvenues à renouer avec cette continuité perdue et aujourd'hui si souvent regrettée, qui est tout à la fois morphogénétique, stylistique, c'est-à-dire indistinctement architecturale et urbaine.

(+ d'infos)

 

Avec la participation de :

 

Annette LAIGNEAU

Adjointe au Maire à l'urbanisme, Vice-Présidente Urbanisme et Projets urbains de Toulouse Métropole

Jacques ROSEN

Déléguée à l'aménagement, Toulouse Métropole

Benoît MELON

Architecte urbaniste en chef de l'Etat, conseiller à la DRAC

Stéphane VAN ANDRINGA

Architecte CAUE31

Rémi PAPILLAUT

Architecte, urbaniste

Bernard VOINCHET

Architecte en chef des monuments historiques, membre du CROAMP

Jacques MUNVEZ

Architecte

Guillaume DRIJARD

Président du comité de quartier Saint-Michel

 

Vous pouvez écouter ce débat en ligne ou le télécharger

 

ESPACE PUBLIC ET URBANITÉ :

Quel espace public pour "faire ville" ?

Débat proposé et animé par l'AERA

Mardi 14 octobre 2014 à 18h30 au CMAV

 

Au-delà des discours abstraits sur l’espace public, et sans renvoyer la question à une crise politique et sociale globale sur laquelle nous n'avons pas de prise, la question de la qualité de l’espace public se pose aujourd’hui aux citoyens et à leurs édiles, comme à l'aménageur et à l'urbaniste qui en déterminent les usages et la forme, et aux architectes qui en définissent le visage. L' « espace public » qui autrefois n'existait pas même comme mot, est aujourd'hui au centre de nos interrogations sur notre manière de « faire ville », soit une « communauté urbaine » véritable.

Après les errements de l’urbanisme fonctionnaliste qui a perdu de vue la vocation communautaire de l’espace public urbain, et après un retour quelque peu nostalgique vers la ville traditionnelle pour y chercher le secret du vivre ensemble, il nous faut aujourd’hui retrouver le sens fondamental de l’espace qui nous est commun. S’il n'est plus réductible au marché, ni à la place royale, ni à l'espace de circulation et de travail de Le Corbusier, il n’est, à l'heure des échanges économiques mondiaux et de la communication généralisée via les technologies analogiques et numériques, pas plus réductible au lieu des échanges et de la communication, à cette agora commerciale et politique qui fut, dit-on, aux fondements de la cité démocratique.

L’espace public n’est-il pas finalement l'espace d’un échange plus immédiat et essentiel, celui de la fusion des âmes et de l’être ensemble, par le sens et l’esprit impalpable de cette communauté humaine qui fonde l’identité et la créativité d’une cité ? Comment concevoir, dès lors, au-delà de toutes les fonctions urbaines dont il est la matrice, cet espace du bien-être ensemble.

 

Avec la participation de :

 

Bernard PLANO

Président de la Commission Industrie, grands groupes et services aux entreprises, Conseil Régional

Emmanuel DE SEVERAC

Directeur général délégué de l’Oppidea,

Jean LARNAUDIE

Président de la Maison de l’Architecture

Jérôme IONESCO

Responsable Projets & formes urbaines, AUAT

Alain MARGUERIT,

Paysagiste, urbaniste

Pierre ROCA D’HUYTEZA

Architecte urbaniste, APUMP

Matthieu DUPERREX

Co-directeur artistique du collectif “Urbain, trop urbain, Toulouse

 

Vous pouvez écouter ce débat en ligne ou le télécharger

 

QUEL AVENIR POUR LES ZAC ?

Mardi 8 juillet à 18h30

Débat proposé par l'AERA

Débat animé et présenté par Stéphane Gruet

 

Les Zones d’Aménagement Concerté sont des procédures qui permettent l’aménagement et la construction d’aires foncières de plusieurs hectares, qui doivent rassembler toutes les fonctions urbaines. Mais peut-on vraiment produire ainsi par une planification de l’espace et du temps l’échange et la vie urbaine sans laquelle il n’ait pas de vraie ville, pas de véritable communauté urbaine ? 

Dans les années 60, les Zones à Urbaniser par Priorité furent conçues dans le but de concentrer le développement urbain sur des fonciers libres en périphérie des villes, avec, de même, l’ensemble des équipements et services d’une vraie ville. Or les ZUP ont eu le triste destin que l’on sait.

Si les premières Zones d’Aménagement Concerté ont tenu dès les années 70 à se démarquer du spectre des ZUP — Guy Hersant, père de la ZAC des Pradettes, disait vouloir y faire l’anti-Mirail —, les ZAC d’aujourd’hui, densité oblige, malgré une proportion bien moindre de logement social, prennent peu à peu des airs de quartiers au destin incertain. Au point que, pour certains, le terme ZAC se met à résonner comme celui de ZUP, les plus aisés leur préférant les centres villes ou certains quartiers résidentiels où la ségrégation par l’argent joue à plein.

Et si ces procédures, du fait d’une programmation à grande échelle, avec une complète planification de l’espace et du temps, devaient nécessairement, par une sorte de vice caché, échouer à faire la ville, à faire société, à donner durablement envie d’y vivre ? 

Au-delà de nos décrets touchant au « bonheur des hommes » (Candilis), à une « mixité sociale, générationnelle, culturelle » par la planification des fonctions et des typologies d’habitat, sommes-nous vraiment capables de susciter ainsi la vie urbaine ? 

Ces modes de production de la ville permettent en effet de programmer (heureusement par tranche), de planifier, de construire et de livrer un ensemble de produits immobiliers sur un marché correspondant à l’aire d’un quartier ou d’une petite ville. Et ce n’est qu’une fois les projets achevés, « commercialisés », que la vie s’y installe dans un espace entièrement pensé au préalable pour elle.

Alors qu’il a fallu des siècles pour faire nos villes actuelles, comment vont évoluer ces morceaux de villes où l’espace et la société n’ont pas grandi ensemble ? 

Tout nous porte aujourd’hui à douter. Peut-être est-ce de n’avoir pas su, par une planification aujourd’hui incontournable, travailler avec le temps, avec l’imprévisibilité fondamentale du vivant ? Incertitudes de la demande bien sûr, au plan économique, culturel, social et sociétal, incertitudes sur la façon dont les vivants vont s’approprier l’espace qui a été conçu pour eux, sans eux ? 

Car c’est bien cette formidable adaptation aux usages de nos villes temporelles que nous avons perdue avec ces procédures planifiées à grandes échelles, dans ces « Zones » où nous nous efforçons — sans plus y croire — de tout prévoir, pour le remettre en question aussitôt que la vie convoquée n’est pas au rendez-vous. 

N’est-il pas temps de réintégrer la temporalité dans nos façons de produire la ville, une temporalité qui a engendré tant de chefs-d’œuvre urbains, dont personne n’a jamais arrêté ni le plan, ni le planning des travaux. Ne nous faudrait-il pas retrouver la juste échelle spatiale et temporelle d’une planification discrète, diffuse et incrémentale, multipliant les petites parcelles en les proposant à ceux qui veulent y vivre (accompagnés naturellement des professionnels compétents) de sorte qu’à nouveau ce soient les citoyens qui fassent leur ville, peu à peu, à leur mesure, selon leurs besoins ? avec la participation de :

 

Annette LAIGNEAU,

Adjointe au maire à  l’ urbanisme, Vice-Présidente Urbanisme et Projets urbains de Toulouse Métropole,

Emmanuel DE SEVERAC,

Directeur général délégué de l’Oppidea,

Jean-Yves PUYO,

Vice-président de l’APUMP, architecte-urbaniste,

Jean LARNAUDIE,

Président de la Maison de l’Architecture, architecte,

Jean-Paul COLTAT,

Directeur général de la SA HLM des Chalets,

François RIEUSSEC,

Président de l’ARP Foncier,

Jean-Pierre SERAN,

Président du Comité de Quartier de Borderouge,

Vincent CHABOY,

Président de l’association Vivr’A Vidailhan, à Balma,

 

Vous pouvez écouter ce débat en ligne ou le télécharger

 

Les mardis de l'architecture et de la ville

Débat proposé et animé par l'AERA

QUEL TEMPS POUR LES PROJETS ARCHITECTURAUX ET URBAINS ?

> Mardi 20 mai 2014 à 18h30 au CMAV

 

Alternances et arbitrages politiques, techniques ou budgétaires, suspensions ou gels des programmes, aménagements interminablement concertés (en ZAC), incohérences réglementaires (PLU/OAP/Code de l’urbanisme), sans parler des recours suspensifs et des délais juridiques conséquences de ces réglementations innombrables… Le temps des projets architecturaux et urbains ne cesse de s’accroître alors qu’à la crise du logement s’ajoute aujourd’hui la crise économique. Nous manquons de logements et les professionnels manquent d’activité.

 

Entre l’offre et la demande, un mur s’élève toujours plus haut de difficultés à vaincre, de contraintes souvent contradictoires et de contrôles à tous les niveaux qui pèsent toujours plus lourds sur les acteurs, au point qu’il semble que nous ayons atteint ce seuil où l’absurde et l’impossible deviennent leur quotidien... Dans le même temps le coût des logements s’envole dépassant toujours plus la capacité financière des ménages. Comment dès lors conjurer la crise?

Le temps, qui façonnait autrefois les villes par une constante adaptation à la vie secrétant cette harmonie socio-urbaine dont personne ne décidait, a laissé place au temps du projet tout entier employé à négocier avec les différentes autorités régulatrices et instances de contrôle. Mais l’intérêt public, la qualité de la vie, de l’architecture et de la ville que visent toutes ces autorités et leurs contrôles sont-ils seulement au rendez-vous ? Tout ce temps des études au service de l’intérêt public sert-il vraiment le public, les habitants, usagers et citoyens, qui ont trop souvent le sentiment d’être oubliés, et désertent les quartiers nouveaux au destin trop incertain ? 

 

Comment libérer les envies, les énergies de la société civile, l’innovation et la créativité des professionnels et des entreprises de sorte à mieux répondre aux défis de la ville et de l’habitat de demain ?

L’Etat se pose la question et il a, en effet, fort à faire. Mais les autorités locales, nos élus et leurs administrations, n’ont-ils pas beaucoup à faire également pour contribuer à cette libération nécessaire des énergies et des intelligences ? Comment relancer la dynamique d’un développement durable dont tous nous avons besoin pour mieux vivre ensemble, et pour sortir par le haut de la crise actuelle ?

 

 

• Claude DUCERT, Président du SICOVAL

• Annette LAIGNEAU, Adjointe au maire à l’urbanisme, Vice-Présidente Urbanisme et Projets urbains de Toulouse Métropole

• Christophe SONNENDRÜCKER, APUMP

• Philippe GONCALVES, président du Conseil régional de l’Ordre des Architectes Midi-Pyrénées

• Jean LARNAUDIE, Architecte, président de la Maison de l’Architecture

• Maxim JULIAN, Architecte, président du CMAV

• Michel DARNET, Avocat, droit de l’urbanisme et de la construction

• Christian NOAILHAC, CA Immobilier

• Cyrille THONNELIER, Urbis réalisations

• Etienne GUITARD, Responsable du développement, KAUFMAN & BROAD 

 

Vous pouvez écouter ce débat en ligne ou le télécharger

 

Les mardis de l'architecture et de la ville

Débat proposé et animé par l'AERA

QUELLE VISION POUR TOULOUSE :

Comment anticiper sans figer la ville ?

> 25 février 2014 à 18h30 au CMAV


Lorsque l’on parle d’une vision de la ville, on se représente souvent la ville comme un paysage achevé, à 20 ans, 30 ans… Une image en quelque sorte d’une ville idéalisée et comme achevée… Mais nous savons nos visions incertaines à 5 ans, hypothétiques à 10 ans, illusoires à 20. Notre vision est de plus en plus courte dans le temps à mesure que les mutations urbaines accélèrent. Nous avons appris également que planifier les formes urbaines à grande échelle figent la ville dans une sorte de glaciation où les formes ignorent le devenir, où l’espace élève des murs contre le temps.


Nul ne croit plus aux formes idéales, l’heure est au “développement durable“, au “renouvellement urbain“, à un nouveau paradigme du devenir urbain, moins spatial que temporel, moins quantitatif que qualitatif. Car n’est-ce pas finalement le mouvement qui est seul réel, mouvement de la vie et du devenir dont l’espace et le temps ne sont que les nombres. Une vision de notre ville n’est-elle pas dès lors une vision de ce mouvement et de la façon dont il emporte notre communauté vers l’avenir ? Car seul un tel mouvement peut assurer la cohésion dans la durée d’une communauté urbaine. Au contraire, là où le mouvement de la vie urbaine est freiné et se fige se multiplient les fractures sociales.

Plutôt que la question de savoir quelle ville il faut faire, la question n’est elle pas alors de savoir comment nous pouvons faire la ville ensemble ; non plus le pour-quoi mais le comment, non plus la fin mais les moyens. Le paradigme nouveau du “développement durable“ ne nous prescrit-il pas de privilégier les moyens sur la fin, le devenir sur la forme, le temps sur l’espace, et d’en finir avec une certaine modernité qu’il nous faut enfin dépasser.

Cette vision touche alors à notre façon de faire société, de faire ville, ensemble. Et notre ville prendra naturellement la forme du mouvement que nous lui aurons donné, selon une morphogenèse dont nous sommes les acteurs dans la matière et le temps, comme le lit du fleuve, comme le bois de l’arbre… dont la forme est toute entière mouvement, devenir… harmonie.

 

PARTICIPANTS AU DÉBAT :

 

Daniel BENYAHIA  - Adjoint au maire de Toulouse, délégué à l’urbanisme

Antoine  MAURICE  - Candidat et Président des élu-e-s  Europe Ecologie les Verts Midi-Pyrénées

Régis GODEC  - Adjoint au maire de Toulouse, délégué aux écoquartiers, Europe Ecologie les Verts Midi-Pyrénées

Liste Jean-Luc MOUDENC (représentant)

Liste Christine DE VEYRAC (représentant)

Emmanuel DE SEVERAC - Directeur général délégué de l’Oppidea

Marie-Christine JAILLET - Présidente du Conseil de Développement, Directrice de recherche au CNRS

Christophe  SONNENDRÜCKER - Président de l’Association des Professionnels de l’Urbanisme de Midi-Pyrénées

Jean LARNAUDIE - Président de la Maison de l’Architecture

Nicolas GOLOVTCHENKO  - Vice-président délégué Patrimoine immobilier et reconstruction-Université Toulouse II Le Mirail

Robert MARCONIS  - Géographe, professeur des universités

Catherine SOULA  - Urbaniste, paysagiste conseil de l’Etat

Philippe GAGNEBET  - Responsable de la rédaction de « Friture Mag »

 


Vous pouvez écouter ce débat en ligne ou le télécharger

2013

Mardi 19 novembre à 18h30 au CMAV

 

CO-PROPRIETE, CO-LOCATION, CO-HABITAT
Comment vivre ensemble sous le même toit ?

 

Débat présenté et animé par l'AERA

 

Participants au débat :

 

Stéphane CARASSOU, Vice-pdt de Toulouse Métropole, chargé de l’habitat et de la cohésion sociale

Jean-Paul COLTAT, Directeur Général de la SA H.L.M des Chalets

Daniel TOMASIN, Ancien directeur de l’IEJUC (l’Institut des Etudes Juridiques de l'Urbanisme et de la Construction)

Alain GRIMA, Architecte

David ROQUES, Directeur de Toulouse-colocation.com

 

Et des représentants de projets d’habitats groupés participatifs.

 

I- La co-propriété loi de 65, qui régit les relations entre les propriétaires d'un même ensemble immobilier, certains habitants, d'autres bailleurs, avec conseil syndical et syndic de gestion, assemblées générales, comme dans une société ou chacun défend son profit et son avantage, est une bonne formule de gestion patrimoniale.

C’est une invention formidable qui permet à des habitants de coexister dans une même maison, entre les mêmes murs, sous un même toit, sans se connaître ou presque, et aux propriétaires bailleurs de gérer leur bien selon la seule considération du rapport investissement/rapport locatif.

Dans ce statut, un locataire habitant l’immeuble n’est presque rien. La différence de statut au regard du droit entre propriétaires et locataires crée une différence majeure non seulement de pouvoir, mais de reconnaissance et souvent de dignité (voir à l’extrême les dérives des marchands de sommeil. Le comportement des instances syndicales et des copropriétaires à l’égard des locataires peuvent atteindre des sommets dans l’irrespect, comme si les locataires étaient des citoyens de seconde zone... ). L’esprit et l’usage de ce texte de 65 repose sur le code civil napoléonien qui préserve jalousement la possibilité d’une liberté individuelle idéalisée à l’égard du bien dont chacun peut user et abuser avec la moindre obligation pour autrui et ce dans un habitat collectif où tous pourtant vivent sinon les uns sur les autres, du moins les uns à coté des autres. Du point de vue de l’habitat collectif, Il est le pendant juridique de l’idéal de l’urbanisme moderne que dénonce la formule : “comment mettre le plus de monde possible dans le plus petit espace possible en les isolant le mieux possible les uns des autres.”  Tout se passe commesi l’on voulait préserver la plus grande indépendance de chacun alors que la contrainte de la densité nous oblige à vivre pour ainsi dire les uns sur les autres.

C’est que la co-propriété n’est pas faite pour co-habiter, mais seulement pour diviser la jouissance d’un bien commun structurellement indivisible. C’est la jouissance de l’espace, de volumes de vides, qui est ici réparti entre les co-propriétaires, tandis que les murs les planchers et le toit, bref les ouvrages principaux appartiennent à tous selon la proportion des biens immobiliers qu’ils ont en jouissance.

 

II- La location classique, qu’elle soit auprès d’un bailleur public, social ou privé, n’implique pas plus de sens à vivre ensemble sous un même toit, entre les mêmes murs. Car les locataires sont comme assujettis chacun au pouvoir d’un propriétaire, pouvoir auquel ils n’ont aucune part —aucune participation possible. La co-location d’un appartement comme cela se fait de plus en plus est une forme de partage et de solidarité qui hors de tout liens familiaux introduit une forme de vivre ensemble qui relève d’une mutualisation et d’une certaine urbanité. C’est à petite échelle une première forme politique du vivre ensemble.

La colocation se fait entre des jeunes, et ce de plus en plus tard, et commence à se développer entre des personnes plus âgées. L’avantage économique est essentiel, mais la crainte de l’isolement et le développement de relations sociales, ni fusionnelles, ni commerciale, répondent à une demande croissante de la société contemporaine. Comment ne pas imaginer dès lors que l’on puisse étendre la colocation à des échelles plus grandes, avec une gestion éventuellement associative ?

 

III- Qu’entent-on alors aujourd’hui par co-habitat. Non certes partager un même bien immobilier comme en copropriété, mais bien habiter ensemble un immeuble.

Plus encore, il ne peut s’agir d’y habiter “collectivement” comme des locataires, chacun dans son “logement” bien isolé, ne partageant au fond que les murs et le toit, un escalier et un ascenseur, comme c’est le cas le plus souvent.

Co-habiter doit signifier autre chose. Comme le concitoyen qui est un citoyen, non parmi d’autre mais avec d’autres (lat : con), le cohabitant habite avec d’autres un même immeuble, une même grande maison qu’ils partagent. On ne partage presque aucun espace dans un immeuble collectif en forme de cage à lapin, on est partagé, comme on est logé. Ce partage de l’espace du co-habitat suppose donc une certaine unité de l’habitat, comme le concitoyen suppose l’unité de l’espace public. Si donc l’unité de l’espace public est la condition du politique, l’unité de l’espace habité est la condition du co-habitat. Co-habiter est enfin un acte, non un état. On est plus logé, on habite. On est plus partagé, on partage. Ceci suppose que l’espace ne soit pas d’ores et déjà partagé, avec les logements bien séparés, mais s’ouvre à la participation de chacun, c’est-à-dire au partage de l’espace en préservant son unité, hors de laquelle on ne peut parler de vivre ensemble. Ni communauté d’habitants, ni communauté urbaine, hors de cette unité nous ne faisons plus société, nous ne faisons plus ville. Comment réinventer notre façon de vivre ensemble sous le même toit entre les mêmes murs.

 

 

Vous pouvez écouter ce débat en ligne ou le télécharger

                

© Th.  Morel
© Th. Morel

Mardi 1er octobre 2013 à 18h30 au CMAV

 

"Echange, mutualisation et partage de l‘espace : COMMENT FAIRE ENSEMBLE LA VILLE ?"

Débat organisé et animé par l'AERA

 

Echanges en circuits courts, entraides, mutualisations d’espaces et de services, coopération, sous-location et co-location, troc et systèmes d’échanges locaux, co-voiturage, vélib et mobilib, amap, jardins partagés ;  l’association des hommes et les échanges libres qui furent à l’origine de nos villes et de nos communautés urbaines ne peuvent-ils être aujourd’hui le moyen de conjurer la crise en déjouant les pesanteurs du centralisme économique, politique et financier engendrés par la société industrielle, capitaliste et planificatrice, lequel n’est manifestement plus à même de répondre aujourd’hui à nos besoins fondamentaux, économiques, sociaux et environnementaux.

Alors que tous les pouvoirs économiques, politiques et financiers, ne cessent de se concentrer en un toujours plus petit nombre de mains qui, voulant tout réguler et contrôler par eux-mêmes, ralentissent le développement urbains et l’activité dans son ensemble, comment les citoyens, dont la majorité est dépourvue de pouvoir, peuvent-ils contribuer à préparer la ville de demain ?

La crise financière et économique, peut être une chance également pour la redécouverte et le développement d’une nouvelle économie des échanges sociaux, horizontale,  informelle, non centralisée et non fiscalisée, qui peut donner à nos villes un nouveau souffle, nous rendre le goût de vivre ensemble,  et donner sa chance à de nouvelles dynamiques de développement. Mais il faut, pour celà, faire place à une nouvelle vision politique, à une nouvelle conception du vivre ensemble qui soit portée et développée par les citoyens eux-mêmes. Ce développement il faut cesser d’attendre qu’il nous vienne d’en haut —dont en fait il ne peut pas venir— et faire ce qu’il faut pour qu’il vienne d’en bas. Mais que faire aujourd’hui chacun à notre place et selon nos moyens pour que cette indispensable révolution copernicienne s’impose et que la ville des hommes survive au sein de la marée urbaine déshumanisée ?

 

Mardi 11 juin 18h30 au CMAV

 

 

LOW-TECH, LOW-COST, RECUP, ET DECROISSANCE : L'ARCHITECTURE A L'EPREUVE DE LA CRISE ?

 

Débat organisé et animé par l’AERA

 

En une période de crise économique et sociale durable, la crise du logement ne peut plus être conjurée par les seuls moyens (aides à l’accès au logement) et leviers (aides à la pierre et défiscalisations) dont dispose l’Etat, lui même en crise financière durable. Force est de constater que l’incapacité où nous sommes de répondre à la demande de logement accessibles par les moyens classiques va durer longtemps encore. 

La crise environnementale et l’exigence impérative de changer de modes de développement et de consommation, ne peut plus se traduire par de nouvelles normes, de nouvelles lois, de nouveaux investissements, de nouvelles solutions techniques, par une nouvelle industrie dans la perspective d’une éventuelle nouvelle croissance verte. Cela ne peut suffire, il faut des solutions immédiates. 
Il nous faut changer de philosophie, changer de “logiciel” comme on dit.

Ce qui fut longtemps réservé avec bienveillance et force bons sentiments post-colonialistes aux pays “en voie de développement”, à savoir nos recherches sur l’autoconstruction, la construction low cost, low tech, l’adaptation au climat sans technologies lourdes ni énergies fossiles, doit maintenant servir et s’imposer dans nos “pays en voie de régression”.

Et ce jusqu’aux “transferts de savoirs techniques“ qu’il va falloir envisager maintenant dans l’autre sens, tant les pays qui furent longtemps plus pauvres ont appris à s’adapter aux exigences de la vie avec peu de moyens, ce que nous avons en l’espace d’un siècle oublié chez nous.

Mais c’est toute une société développée, post industrielle, hyper normée et contrainte par des lois et des règlementations qui en la situation deviennent absurdes et contradictoires, qu’il faut sinon réformer, ouvrir de toute urgence, assouplir pour laisser la nature reprendre quelques uns de ses droits les plus fondamentaux, de sorte que, d’une façon ou d’une autre, chacun ait finalement un toit. Inéluctablement se multiplient les bidonvilles et les sous-citoyens, les sans voix, sans droits puisque sans toits. Car la loi DALO arrachée au législateur par la société civile, n’est finalement qu’une loi de plus, et ne nous donnant aucune solution, ne fait que souligner l’impuissance des pouvoirs publiques à répondre aux droit humains et de l’enfant, les plus fondamentaux. 

Le moment n’est-il pas venu aujourd’hui de se mobiliser contre ce scandale, en autorisant  le développement de nouveaux modes de construction et d’habitation, alternatifs, s’affranchissant des modes règlementés de production par le développement maîtrisé et intelligent de l’auto-construction, de constructions alternatives, d’un habitat low-cost et low-tech, accessibles à ceux qui n’ont pas de toit, comme à ceux qui choisissent librement d’y vivre pour les qualités économiques et environnementales d’un tel mode alternatif de production ? L’invention, l’expérience, la diversité,sont des richesses pourquoi s’en priver.

Est-ce une utopie lorsque les bidonvilles, qui sont la version non maîtrisée d’un tel habitat sur le plan sanitaire, environnemental, technique et juridique mettent en cause aujourd’hui frontalement toutes nos ambitions dites de “développement durable”, sur le plan social, économique et environnemental ?

N’est-il pas temps enfin de faire confiance à la société civile qui depuis longtemps a pris les devants,  invente, expérimente dans les marges, et prépare cette adaptation inéluctable, comme depuis toujours la “nature” s’adapte, et comme l’intelligence humaine dit-on lorsqu’on la laisse s’exercer un tant soi peu librement.

Vous pouvez écouter ce débat en ligne ou le télécharger

 

Mardi 9 avril 2013 à 18h30

 

QUELLE URBANITÉ POUR LE MONDE RURAL?

 

Débat organisé et présenté par l'AERA

 

La question de la vie des territoires ruraux se pose avec de plus en plus d’acuité à mesure que s’amplifie l’attraction des aires urbaines.
La crise comme toujours ne fait qu’amplifier le phénomène de désertification des campagnes éloignées des aires urbaines, où pour l’essentiel les retraités et les riches villégiatures viennent encore s’installer cherchant la tranquillité, voire l’isolement d’un entre-soi au sein de la nature. Pour les moins aisés, l’éloignement signifie souvent l’isolement, des coûts supplémentaires, et il n’est pas jusqu’aux aides à la pierre qui ne se concentrent aujourd’hui sur les centres urbains à fin de mixité.
C’est ainsi que la vie sociale, le vivre ensemble, l’urbanité est en constante régression dans les territoires ruraux. En témoignent la désaffection des centres bourgs, et la raréfaction des lieux de rencontres et de distraction. Seul le marché périodique assure ici ou là des moments d’échanges et de vie collective.
Pourtant la vie à la campagne reste encore pour beaucoup un idéal —voire le rêve de la maison individuelle avec jardin le plus grand possible. Mais à la condition de ne pas souffrir d’isolement.
Si l’on cherche alors dans les aires urbaines les avantages de la campagne, ne peut-on chercher à la campagne des avantages propres à la vie urbaine ?  N’y-a-t-il plus d’urbanité possible dans le monde rural ?
Ne peut-on trouver plaisir à se retrouver à la campagne, non plus seulement pour l’été, mais pour y vivre, pour y partager non plus seulement les avantages de la nature et du grand air, mais aussi les moyens mêmes d’une convivialité et d’une vie pratique qui n’aient plus grand chose à envier à la ville?

 

 

Débat animé par Stéphane Gruet, architecte, philosophe, directeur de l'AERA.

 

Avec la participation de : 

Catherine MARLAS

Présidente du Parc naturel régional des Causses du Quercy, Maire de Concots (46)

Ghislain DANGAS

Maire de Larrazet (82)

Thomas FAURE

Paysan, Adjoint au maire de Terrebasse (31) 

Philippe-Alain PAGES

Écologue, instituteur, responsable associatif à St Antonin Noble Val

Alain DAZIRON

Responsable associatif, Larrazet (82)

Jean-Yves PUYO

Urbaniste qualifié OPQU

Catherine SOULA

Écologue, paysagiste, urbaniste

Raphaël JOURJON

Chargé de mission Habitat, Association RELIER   

Franck BOYER

Architecte

 

 

Vous pouvez écouter ce débat en ligne ou le télécharger

 

 

 


Mardi 5 février à 18h30

 

A QUI APPARTIENT L'ESPACE PUBLIC ?


Débat organisée et présentée par l'AERA

 

L’espace public est-il aujourd’hui encore notre espace commun ?

Est-il encore cet espace approprié par l’échange et le partage, cet espace vide où l’on fait société, là où serait la ville, la commune ?

L’espace public est-il devenu le lieu de la publicité, de la consommation et du spectacle de masse ? Ou bien celui de la représentation des pouvoirs ?

L’espace public est-il devenu l’espace du grand marché global ou celui des pouvoirs publics ?

Ailleurs l’espace public à force d’être à tous ne risque-t-il pas de n’être plus à personne ? Et un espace qui n’est plus à personne peut-il être approprié à qui que ce soit ?

Lorsque alors cet espace n’est plus partagé et devient le lieu d’une appropriation exclusive de quelques-uns par la violence et la menace peut-il encore être dit public ? Si l’espace commun fut le lieu de la civilité, de l’urbanité, de la police au sens premier (de polis), n’est-il plus alors que le lieu de la « police » au sens premier ? N’est-il plus que le lieu de la surveillance, de la violence légale et de la punition ?

L’habitant, l’usager, le citadin se sentent-ils responsables des espaces de leur cité ? Sont-ils encore citoyens ? Forment-ils ensemble une commune ? ou une communauté urbaine ? A qui appartient l’espace public ?

 

Débat animé par Stéphane Gruet, architecte, philosophe, directeur de l'AERA.

 

Avec la participation de: 

Daniel Benyahia

Adjoint au maire de Toulouse et vice président de Toulouse Métropole délégué à l'urbanisme

Jean-Charles Valadier

Adjoint au maire de Toulouse, délégué à l'espace public

Jacques Torres

Architecte-urbaniste, APUMP

Christophe Sonnendrucker

Urbaniste qualifié OPQU, président de l'APUMP

Vincent Defos Du Rau

Président du Conseil Régional de l'Ordre des Architectes

Marie-Christine Jaillet

Directrice de recherche au CNRS

Michel Galavielle

Architecte

Michel Darnet

Avocat

Michel Massou

Comité de quartier de la Croix de Pierre

Anne Decamps

Carrefour Culturel Arnaud Bernard

Anne Brunel

Association Escambiar

 

Vous pouvez écouter ce débat en ligne ou le télécharger

 

 


2012

Mardi 27 novembre  à 18h30

 

L'HABITAT COMME PRODUIT, LA VILLE COMME MARCHÉ

Comment corriger les effets de la spéculation financière et des défiscalisations sur l’habitat et la ville ?

 

Après Besson, De Robien, Borloo et Scellier, voici le Duflot nouveau.

Certes ce nouveau “produit défiscalisé” comme on l’appelle est plus social (loyers plafonnés contre exonération supérieure au Scellier). Certes, à défaut d’une offre suffisamment accessible aux classes moyennes, et d’une aide suffisante à leur accession à la propriété, l’investissement locatif doit encore être encouragé pour orienter les capacités d’investissement des ménages imposables vers l’habitat et agir sur la pénurie de logements accessibles en zone tendue. Mais ce dopage de l’économie du bâtiment n’entretient-il pas une véritable addiction dont les effets sont, on le sait, problématiques à court, moyen et long termes sur la qualité de l’habitat et de la ville ?

Pouvons-nous anticiper et corriger les effets de ce dopage réitéré de la production, qui déracine les villes en France comme ailleurs. Comment veiller à la qualité de ces “produits immobiliers” dont les investisseurs se désintéressent pour ne considérer que le seul rapport financier? Quels mécanismes induits sur le marché locatif, puis sur le marché immobilier localement, en terme de mobilité ? La sensible dévalorisation des quartiers nouveaux ainsi produite peut-elle être évitée ?

Les aménageurs public, les opérateurs gestionnaires, les propriétaires et les locataires, qui tous ont un même intérêt à lutter contre les effets pervers des produits financiers, ne peuvent-ils se réunir autour d’un nouveau contrat de "développement durable”, un label, permettant une traçabilité, une garantie, qui contribue au développement de cette qualité de l’habitat ?

Un tel contrat de confiance servirait tout à la fois leurs intérêts particuliers, et l’intérêt public, qui s’il n’en est pas l’addition arithmétique, tient à la bonne composition et mutualisation des intérêts particuliers pour servir ce bien commun qu’est la ville.

 

Débat animé par Stéphane Gruet, architecte, philosophe, directeur de l'AERA.

 

Vous pouvez écouter ce débat en ligne ou le télécharger

 

 

 


Mardi 16 octobre à 18h30


TOULOUSE METROPOLE INNOVANTE ?

Toulouse a-t-elle les moyens d'innover en matière d'urbanisme ?

 

 

Dans les années 50 et 60, Toulouse fut une ville innovante, pour le meilleur et pour le pire, Badiou et ses immeubles de grande hauteur, Bazerque et le Mirail de Candilis…, Baudis et la place occitane… Les 30 glorieuses étaient une époque de foi.

En ces années où l'on s'efforce de corriger les erreurs du siècle passé en matière d'urbanisme, doit-on et peut-on innover dans ce domaine ?

 

L'innovation est-elle limitée à l'esthétique architecturale, aux tours, aux ponts et à la recherches de grandes signatures, ou peut-elle être véritablement urbaine, dans la façon de faire ville et simultanément de faire société ? Dans la manière autrement dit de bâtir une véritable communauté urbaine.

 

Toulouse ne sera-t-elle jamais qu'une capitale européenne de l'aéronautique et des technologies de pointe?

Une métropole de second niveau ? Le pari de l'innovation n'est-il pas une obligation pour une métropole européenne qui veut être au premier plan ?

 

Si l’on en convient, quels thèmes et quels moyens se donne-t-on pour placer Toulouse au premier rang des capitales européennes en matière de création urbaine? 

 

Débat animé par Stéphane GRUET, architecte, philosophe, directeur de l’AERA

 

Daniel BENYAHIA, Président de la commission Urbanisme et projets urbains de

la Communauté Urbaine du Grand Toulouse, adjoint au Maire de Toulouse

Claude DUCERT, Président de la commission aménagement de l’espace et PLH du Sicoval
Emmanuel de SEVERAC, Directeur Général délégué de l’Oppidea

Christophe SONNENDRUCKER, Président de l’APUMP

Vincent DEFOS DU RAU, Président de l’Ordre des Architectes

Jacques MUNVEZ, Président du CMAV

Marie-Josephe CARRIEU-COSTA, Conseil de Développement grande agglomération Toulousaine

Pascal BARBOTTIN, Directeur Général de Patrimoine SA Languedocienne

Daniel TOMASIN, Ancien directeur de l’IEJUC (Institut des Études Juridiques de

l’Urbanisme et de la Construction)

Paul DESGREZ, Architecte

Thomas BERTHET, Président de la Jeune Pousse

 

 

 

 

Mardi 15 MAI 2012 à 18h30, au CMAV

 

NORMES ET RÉGLEMENTATIONS DANS L'HABITAT ET LA CONSTRUCTION : 

Pourrons-nous encore construire demain ?

 

 

Les normes et les règlements pour la construction, l’habitat et l’urbanisme ne cessent de s’ accumuler jusqu’à poser des problèmes de cohérence et de compatibilité élémentaires, problèmes qui concentrent l’essentiel des efforts des professionnels opérateurs et architectes qui doivent s’y conformer, depuis longtemps déjà, les professionnels écrasés par les diverses exigences normatives n’ont plus le même loisir de penser aux habitants, les logements, véritables produits industriels, sont presque entièrement déterminés par les normes. Cette accumulation qui apparemment ne connaît pas de limite interdit déjà aux professionnels la construction d’un habitat abordable pour 10 millions de mal-logés ; puis viendra un jour prochain l’impossibilité de construire tout court.

 

Il est par ailleurs évident pour les architectes que cette inflation normative bien loin de servir la qualité des logements la dessert. Car cette prétendue qualité technique a pour envers une déqualification évidente de l’habitabilité, au sens du plaisir que nous trouvons tous à vivre dans des logements anciens, depuis longtemps hors normes.

Si nous voulons que tous puissent un jour avoir un logement digne, et que ces logements aient encore un peu de la qualité que nos pères surent donner à leurs constructions, ne faudra-t-il pas d’une façon ou d’une autre, mettre un jour fin à cette absurde accumulation. A moins qu’il ne nous reste qu’à construire chacun pour soi. Stéphane Gruet


Débat animé par Stéphane GRUET, architecte, philosophe, directeur de l’AERA

 

Alain CIEKANSKI Architecte, Conseiller Régional, Vice-président de la commission

« développement durable, environnement, climat et énergies renouvelables »

Emmanuel DE SEVERAC, Directeur Génaral Délégué de l’Oppidea

Michel LAMOUR, Président du SNAL, Directeur Général de la société Promomidi

Maryse PRAT Présidente du Groupement Départemental HLM

Jean-Paul COLTAT Directeur Génaral, SA HLM des Chalets

Kristina SPANEK Chef du Département immobilier de Bordeaux Ministère de la Justice

Jacques MUNVEZ Architecte

Alain GRIMA Architecte

Hassan ABDDALAH Chef d’agence de la Socotec

Alain GUETTIER Ingénieur à Holisud

Michel DARNET Avocat

 

Vous pouvez écouter ce débat en ligne ou le télécharger

 

 

 

 

Mardi 27 mars 2012 - 18h30 au CMAV

 

DENSITÉ ET PÉRI-URBANISATION

Le rêve des “ cités jardins ” est-il vraiment fini ?

 

A l’heure du développement durable où nos représentants élus, tous bords confondus, s’accordent à vouloir densifier la ville sur elle-même, et à en finir avec l’étalement pavillonnaire, un habitat et une urbanisation maîtrisés sont-ils encore possibles en dehors de cette « ville intense » dont nous nous sommes fait un idéal exclusif ?

Le rêve de « la ville à la campagne » comme disait Alphonse Allais, ou plus sérieusement des « cités jardins » d’Ebenezer Howard (ou de Broadacre city de Franck Lloyd Wright), de la fin du XIX°, où l’on bénéficie à la fois des avantages de la ville et de ceux de la campagne, idéal qui fut en honneur durant tout le XX° siècle sans jamais perdre de son attractivité, doit-il être aujourd’hui totalement abandonné ou simplement revisité ? Y a-t-il un avenir hors de la ville dense ?

 

Débat animé par Stéphane GRUET, architecte, philosophe, directeur de l’AERA

 

Avec la participation de :

 

Daniel BENYAHIA, Adjoint au Maire de Toulouse, délégué à l’urbanisme

Nicolas GIGOT, Directeur Gal du développement urbain et durable à la CUGT

Emmanuel DE SEVERAC, Directeur Gal délégué de l’Oppidea

Gilles HERRMANN, Directeur des opérations à Oppidea

François RIEUSSEC, Président du SNAL de Midi-Pyrénées

Roger METELLUS, Membre du Conseil de Développement de l’Agglo.Toulousaine (FFP)

Bernard FARJOUNEL, Président du groupe de travail Aménagement du Territoire et Developpement Durable, CCIT

Jacques RUBIO, Directeur Gal Kaufman&Broad Sud Ouest

Thomas BAYLAC, Directeur Délégué Midi-Pyrénées SFHE – Groupe Arcade

Jean-Yves PUYO, Architecte, Urbaniste, Vice-président de l’Apump

Catherine SOULA, Écologue, paysagiste, urbaniste

 

>>Vous pouvez écouter ce débat en ligne ou le télécharger

 

 

 

Mardi 7 février 2012 - 18h30 au CMAV


" ET SI NOS TOITS DEVENAIENT DES JARDINS ? "

 

L’emprise croissante des constructions dans les opérations d’aménagements urbains de plus en plus denses, et la réduction proportionnelle au sein des îlots résidentiels des espaces appropriables au sol, nous porte aujourd’hui à considérer les surfaces reportées en toiture comme susceptibles d’usages partagés et de vie commune. Ces surfaces peuvent au prix d’investissements limités constituer des lieux privilégiés, ouverts aux habitants d’un immeuble : jardins, terrasses, solarium ... : ni publics, ni privatifs, mais propre à une communauté d’habitants.

 

 

Débat animé par Stéphane GRUET, architecte, philosophe, directeur de l’AERA

 

Avec la participation de :

 

Alain CIEKANSKI, Conseiller Régional, Vice-président de la commission Développement durable

Alain RIGOUT, adjoint au maire de Blagnac, délégué au développement durable

Richard ANGOSTO, Dir. Dépt Construction, Oppidea

Marie-Charlotte MASSON, Architecte, Oppidea

Jean PENE, Dir. régional, Nexity George V Midi-Pyrénées

Jacques RUBIO, Dir Gal, Kaufman&Broad

Jean-François FRUGIER, Pitch Promotion

Jean-Paul COLTAT, Dir. Gal S.A. HLM des Chalets

Vincent DEFOS DU RAU, Président du Conseil Régional de l'Ordre des Architectes

Catherine SOULA, Écologue, paysagiste, urbaniste

Alain GRIMA, Architecte

Joseph GONZALES, Philippe ANTONA, Coordinateur, Animateur, Toulouse en transition

 

>>Vous pouvez écouter ce débat en ligne ou le télécharger

 

 

2011

Mardi 20 décembre 2011 à 18h30, au CMAV

ARCHITECTURE, URBANISME :

Aspirations individuelles et intérêts collectifs : peut-on satisfaire les deux?

 

Débat animé par Stéphane GRUET, architecte, philosophe, directeur de l’AERA

Avec la participation de :

 

Régis GODEC, Adjoint au Maire de Toulouse, aux écoquartiers

Alain CIEKANSKI, Conseiller Régional, Vice-président de la commission Développement durable, environnement, climat, et énergies renouvelables

Vincent DEFOS DU RAU, Président du Conseil Régional de l’Ordre des Architectes

Jean-Yves PUYO (sr), Architecte, urbaniste, vice-président de l’Apump

Alain GRIMA, Architecte

Pascale LALOT et Jean GRANDIN, Usagers, membres de « La Jeune Pousse »

 

>>Vous pouvez écouter ce débat en ligne ou le télécharger

 

 

Mardi 22 novembre 2011 à 18h30, au CMAV

“SMALL IS BEAUTIFUL” OU “BIGNESS” ?

Quelle est la bonne échelle pour faire la ville ?


Débat animé par Stéphane GRUET, architecte, philosophe, directeur de l’AERA

Avec la participation de :


Daniel BENYAHIA, Adjoint au maire de Toulouse, chargé à l'urbanisme, vice-président du Grand Toulouse

Gilles HERRMANN, Directeur des opérations d'OPPIDEA

Rémi PAPILLAULT, Architecte, urbaniste

Brice NAVEREAU, Géographe, Laboratoire LISST-Cieu, Université de Toulouse II-Le Mirail

Yves-Marie FUCHS, Architecte, président de l'association EnviroBAT Midi-Pyrénées

Michel GAZEAU, Comité de quartier de Croix Daurade

Jacques COLOMBIÉ, Administrateur de l'AERA

 

>>Vous pouvez écouter ce débat en ligne ou le télécharger

 

 

Mardi 11 octobre 2011 à 18h30, au CMAV 

ARCHITECTURE, URBANISME, PAYSAGE : L'esthétique est-elle une affaire d'expert ?

 

 

INVITÉS PRÉSENTS : 

Françoise DEDIEU-CASTIES Vice-Présidente en charge du Développement durable, de l'environnement, de l'économie sociale et solidaire, des énergies renouvelables, des actions climat, et des éco industries au Conseil Régional

Louis GERMAIN Maire-Adjoint de Colomiers, vice-président de l’Oppidea

Pierre CAMBON Chef du service Espace Public et Patrimoine Urbain au Grand Toulouse

Philippe MOREAU Architecte urbaniste en chef de l’Etat, conseiller à la DRAC

Vincent DEFOS DU RAU Président du Conseil Régional de l’Ordre des Architectes

Anne PERE Urbaniste, présidente de l’APUMP

Catherine SOULA Vice-Présidente de l’Association Française du Paysage

Philippe POILLEUX Président de la FNPI, Directeur général d’Urbis

Michel LAMOUR Directeur de PROMOMIDI, secrétaire su SNAL

Pascal BARBOTTIN Directeur général de Patrimoine (SA Languedocienne)

Jean-Paul COLTAT Directeur général de SA HLM des Chalets

 

>>Vous pouvez écouter ce débat en ligne ou le télécharger

 

 

 

Mardi 7 juin 2011 à 18h30, au CMAV 

LE DÉVELOPPEMENT DURABLE N'EST-IL QU'ENVIRONNEMENTAL ?

 

Débat animé par Stéphane Gruet, architecte, philosophe, directeur de l’AERA

avec la participation de  :

 

Régine LANGE, Adjointe au Maire de Toulouse, en charge du développement durable

Régis GODEC, Adjoint au Maire de Toulouse, en charge des Ecoquartiers

Joseph CARLES, Président directeur général SEM Constellation, vice-président de l’Oppidea,

Vincent DEFOS DU RAU, Président du Conseil Régional de l’ordre des Architectes

Jean-Pierre HEGOBURU, Urbaniste OPQU, membre de l’APUMP

Jean-Pierre CORDIER, Architecte, enseignant honoraire, président de l’AERA

 

>>Vous pouvez écouter ce débat en ligne ou le télécharger

 

 

Mardi 10 mai 2011 à 18h30, au CMAV

 

CULTURES ET RÈGLES URBAINES

Les lois et règlements expriment-ils notre culture du vivre ensemble ?

 

Débat animé par Stéphane Gruet, architecte, philosophe, directeur de l’AERA

 

Avec la participation de :

 

Daniel BENYIAHA, Président de la commission Urbanisme et projets urbains à la Communauté Urbaine du Grand Toulouse, adjoint au Maire de Toulouse

Thérèse PICHON, 1ère adjointe à la Mairie de Balma, en charge de l’Aménagement urbain, de l’Habitat et du Développement économique. Déléguée à la Communauté Urbaine du Grand Toulouse

Gilles HERRMANN, Directeur des opérations OPPIDEA 

François RIEUSSEC, Président du SNAL de Midi-Pyrénées 

Jean PENE, Directeur général de Nexity George V Midi-Pyrénées 

Jean-Paul COLTAT, Directeur général délégué SA HLM des Chalets 

Pascal BARBOTTIN, Directeur Général de Patrimoine SA Languedocienne 

Vincent DEFOS DU RAU, Président du Conseil Régional de l’Ordre des Architectes 

Daniel TOMASIN, Directeur de l’IEJUC (Institut d’Etudes Juridiques de l’Urbanisme et de la Construction) 

Marie-Françoise JUAN, Juriste, consultante aménagement, cabinet Clé Avocats 

Jean-Jacques FOURNIE, Président de l’Union des Comités de Quartiers 

 

 

 

 

Mardi 12 avril 2011 à 18h30, au CMAV

 

LA VILLE DES ECHANGES

Le commerce fait-il encore nos villes aujourd’hui ?

 

Débat animé par Stéphane Gruet, architecte, philosophe, directeur de l’AERA

avec la participation de  :

 

 

Isabelle HARDY, Adjointe au Maire de Toulouse, en charge du Commerce et de l’Artisanat.

Henri AREVALO, Vice-Président Délégué à l’ Economie Sociale et Solidaire, au Sicoval

Bernard FARJOUNEL, Président de la commission « Aménagement et Développement des Territoires de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Toulouse (CCIT)

Eric MADIER, Président de la Jeune Chambre Economique de Toulouse et du Grand Toulouse

Philippe DUGOT, Maître de conférence et directeur du département Géographie, Toulouse le Mirail

Yann CABROL, Agence Urbanisme de l’Agglo. Toulousaine (AUAT)

Bruno REDON, Urbaniste, délégué Apump à la CDAC

Isabelle NAVARRO, Présidente du cinéma ABC

Serge GIULIANI, Président Association des commerçants et professions

libérales de Pharaon, Salin et Parlement

Olivier FERON, Association de quartier de la Place Dupuy

 

 >>Vous pouvez écouter ce débat en ligne ou le télécharger

 

 

Mardi 8 février 2011 à 18h30, au CMAV

 

Débat organisé par l'AERA

 

“ DENSITE, DENSITE ! "

Mais de quelle densité parlons-nous ?

 

Avec la participation de :

 

Daniel BENYAHIA, Président de la commission Urbanisme au Grand Toulouse, Adjoint au Maire de Toulouse en charge de l’Urbanisme

Christophe LUBAC, Maire de Ramonville Saint Agne

Vincent DEFOS DU RAU, Président de l’Ordre des Architectes

Pierre DUFFAU, Président de la Maison d’Architecture 

Roger METELLUS, Fédération Régionale des Promoteurs Constructeurs, Membre du Conseil de Développement de l’Agglo

Emmanuel De Séverac, Directeur Général délégué de l’Oppidea 

Kristina SPANEK, DDT 31/ Chef de pôle constructions durables

Alain GARES, Directeur du Développement Urbain & Durable au Grand Toulouse

Yvan CASTERA, AUAT/ Directeur Pôle d’aménagement urbain

Michel GALAVIELLE, Architecte, urbaniste, enseignant à l’ENSAT

Catherine CAROT, Directrice Urbanisme à la Mairie de Ramonville

Michel MASSOU, Secrétaire général du comité de quartier Croix de Pierre

Robert MARCONIS, Enseignant, Géographie & Aménagement, UTM

 

Débat animé par Stéphane Gruet, architecte, philosophe, directeur de l’AERA

 

>> vous pouvez écouter ou télécharger ce débat

 

 

 


2010

Mardi 9 novembre 2010 à 18h30 au CMAV

Débat organisé par l'AERA

 

LOGEMENT SENIORS

Quel habitat pour nos vieux jours ?

 

Avec la participation de :

 

Cécile RAMOS, Adjointe au Maire de Toulouse, en charge des séniors

Maryse PRAT, Présidente du Groupement Départemental HLM 31, directrice société HLM Cité Jardins

Emmanuel DE SEVERAC, Directeur général de la Setomip

Daniel FERRE et Alain MARCHAN, Directeur et directeur adjoint «Production et développement» Habitat Toulouse

Vincent DE FOS DU RAU, Président du Conseil Régional de l’Ordre des Architectes

Nathalie BESSE, Fondatrice de l’association Harmonie

Nathalie SOLDADIE, Ass. «Vivre à domicile»

Brigitte MARTIN, Ass. «Générations Solidaires»

Alice ROUYER, Maître de Conf. en Géographie et Aménagement

Joseph CLEMENTE, Chargé de missions Seniors à la Mairie de Toulouse

 

Avec les membres du Conseil des Seniors de la Ville de Toulouse :

Elisabeth BERGE, Odette CAUSSE, Thérèse DE BERMON, Paule MIS, Christian NAVONE, Gérard NEGRET

 

Débat animé par Stéphane Gruet, architecte, philosophe, directeur de l’AERA

 

>> vous pouvez écouter ou télécharger ce débat

 

 

 

Mardi 5 octobre 2010 à 18h30 au CMAV

Débat organisé par l’AERA,

 

"Mixité urbaine ou quartier dortoir :

COMMENT PROGRAMMER LA VIE ? "

 

Avec la participation de (liste non limitative) :

 

Yann LUDMANN, Sous-Préfet de la Haute-Garonne, chargé de la politique de La Ville

Gérard POUJADE, Maire de Le Sequestre, président de la commission Développement durable, environnement, climat, énergies renouvelables » au Conseil Régional

Isabelle HARDY, Adjoint au maire de Toulouse, en charge du commerce et de l’artisanat

Thierry VATIN, Directeur départemental à la DDT 31

Emmanuel DE SEVERAC, Directeur général à la Setomip

Philippe POILLEUX, Président de la Fédération des Promoteurs Constructeurs de Midi-Pyrénées, Directeur d’Urbis

Nicolas GIGOT, Directeur général du Nouveau Logis Méridional

Thomas BAYLAC, Directeur Midi-Pyrénées d’Arcade

Philippe LABOURET, Président Directeur général de la SODES

Béatrice LALLEMAND, Secrétaire général de la SODES

Marie-Martine LISSARAGUE, Présidente du Conseil Régional de l’Ordre des Architectes

Jean-Yves PUYO, Architecte, urbaniste, vice-président de l’Apump

 

 

Débat animé par Stéphane Gruet, architecte, philosophe, directeur de l’AERA

 

 

>> vous pouvez écouter ou télécharger ce débat

 

 

Mardi 1er juin 2010 à 18h30 au CMAV

Débat organisé par l’AERA,

 

"CONSTRUIRE POUR LE PRINCE ou CONSTRUIRE POUR LE PEUPLE Pour qui l'architecte travaille-t-il " ?

 

Avec la participation de (liste non limitative) :

 

Marie-Martine LISSARRAGUE, Présidente du Conseil Régional de l’Ordre des Architectes

Philippe MOREAU, Architecte urbaniste de l’Etat, conseiller pour l’architecture à la DRAC Midi Pyrénées

Michel GALAVIELLE, Architecte, ancien président de l’Ordre des architectes

Jacques MUNVEZ, Architecte, président des Archives de l’architecture

Luc MONNIN, Architecte, urbaniste, Gie Caths, association Tsigane Habitat

Jean-Pierre CORDIER, Architecte, président de l’AERA

Vincent DEFOS DU RAU, Architecte de logements sociaux

Armand N’DONDA (s.r.) , Confédération Nationale du Logement

Jean-Marc IZRINE, Syndicaliste, Reynerie

Bernard BRUNET, Conseil Economique et Social Régional, directeur Scop Sapie

Bernard BAUBIL, Directeur de la maison des chômeurs Partage-Faourette

Marc JOURDAN, Psychologue

Claude SICRE Musicien

 

Débat animé par Stéphane Gruet, architecte, philosophe, directeur de l’AERA

 

>> vous pouvez écouter ou télécharger ce débat

 

 

 

Mardi 4 mai 2010 à 18h30 au CMAV

Débat organisé par l’AERA,

 

HABITAT COOPÉRATIF :

entre soi écolo bobo ? ou nouvel habitat "social" ?

 

Avec la participation de (liste non limitative) :

 

Claude TOUCHEFEU, Adjointe au Maire de Toulouse, en charge de la Politique de la Ville et des Solidarités

Régis GODEC, Adjoint au Maire de Toulouse, en charge des Ecoquartiers

Claude DUCERT, Président commission aménagement de l’espace et PLH au Sicoval

Thomas BAYLAC, Directeur Midi-Pyrénées d'Arcade

Jean-Yves PUYO, Architecte, urbaniste, vice-président de l'Apump

Jean-François GUILBOT, Animateur au Pôle habitat de l'Adepes

Bernard BRUZY, Ancien président de la Fédération Nationale des coopératives HLM

Laure TEULIERES, Présidente de "La Jeune Pousse"

 

Débat animé par Stéphane Gruet, architecte, philosophe, directeur de l’A.E.R.A.

 

>> vous pouvez écouter ou télécharger ce débat

 

 

 

Mardi 6 avril 2010 à 18h30 au CMAV

Débat organisé par l’AERA,

 

DROIT AU LOGEMENT :

l'autoconstruction est-elle une solution ?

 

Avec la participation de (liste non limitative) :

 

Claude TOUCHEFEU, Adjointe au Maire de Toulouse, en charge de la Politique de la Ville et Solidarités

Régis GODEC, Adjoint au Maire de Toulouse, en charge des Ecoquartiers

Marie-Martine LISSARRAGUE, Présidente du Conseil Régional de l’Ordre des Architectes

Christophe HUTIN, Architecte, auteur de «l’enseignement de Soweto»

Luc MONNIN, Architecte, urbaniste, Gie Caths, association Tsigane Habitat

Alain GRIMA, Architecte

François PLASSARD, Responsable de l’association Auto Eco Construction

Bruno THOUVENIN, Accompagnateur de projets en habitat à l’Atelier Blanc •

Xavier MERIC, Professionnel en éco-constructions et habitats autonomes

Carlos MAIA DE OLIVEIRA, Directeur de l’association Bois et Compagnie

Nathalie RIVIERE , Les Enfants de Don Quichotte •

Mathieu POIRIER GAF (Groupe Amitié Fraternité), responsable projet à Bouloc

Pascale ESTECAHANDY, Médecins du Monde • Véronique LEROY, Présidente de l’association «la Jeune Pousse»

 

 

> Débat animé par Stéphane Gruet, architecte, philosophe, directeur de l’A.E.R.A.


>> vous pouvez écouter ou télécharger ce débat

 

 

 

Mardi 2 mars 2010 à 18h30 au CMAV

Débat organisé par l’AERA,

 

L'ARCHITECTURE EST-ELLE UN ACTE POLITIQUE ?

 

Avec la participation de (liste non limitative) :

 

Daniel BENYAHIA, Adjoint au Maire de Toulouse, en charge de l’Urbanisme, Vice-Président de la Communauté Urbaine du Grand Toulouse

Joseph CARLES, Adjoint au Maire de Blagnac, Président de la Sem Blagnac Constellation

Pierre CAMBON, Chef du service Espace Public et Patrimoine Urbain à la Communauté Urbaine du Grand Toulouse Catherine CAROT, Directrice du Secteur Urbanisme, Environnement-Etudes à la Mairie de Ramonville

Marie-Martine LISSARRAGUE, Présidente du Conseil Régional de l’Ordre des Architectes

Alain RIGAUD, Président de l’AMO (Architecture et Maîtres d’Ouvrage) Midi-Pyrénées

Jean-Yves PUYO, Architecte, Urbaniste • Michel GALAVIELLE, Architecte

Enrico CHAPEL, Architecte, enseignant chercheur à l’ENSAT

Nicolas GOLOVTCHENKO, Vice-Président de l’Université Toulouse II le Mirail, délégué au Patrimoine Universitaire.

 

Débat animé par Stéphane Gruet, architecte, philosophe, directeur de l’A.E.R.A.

 

>> vous pouvez écouter ou télécharger ce débat

 

 

 

Mardi 2 février 2010 à 18h30 au CMAV

Débat organisé par l’AERA,

 

PROPRIÉTÉ OU DROIT D'USAGE,

Comment rendre le foncier accessible à tous ?

 

Avec la participation de (liste non limitative) :


Daniel BENYAHIA, Adjoint au Maire de Toulouse, en charge de l’urbanisme, President de la commission Urbanisme et projets urbains à laCUGT

Claude DUCERT, Président commission aménagement de l’espace et PLH au Sicoval

Kristina SPANEK, Responsible du pole constructions durables, DDEA31 

Gilles HERRMANN, Chef de secteur aménagement Régions et grand Sud à la SETOMIP 

Bernard FARJOUNEL, Vice-Président de la C.C.I., Président du Groupe de Travail, Aménagement du Territoire 

Christie SANCHEZ, Directrice Chambre des Propriétaires et Copropriétaires Toulouse - 31

Nicolas GIGOT, Directeur regional Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon du Nouveau Logis Méridional

Daniel TOMASIN, Directeur et enseignant à l’Institut des Etudes Juridiques de l’Urbanisme et de la Construction

Henri TOUATI, Notaire

Robert BETTINI, Trésorier à la Fédération Confédération Nationale du Logement 31

 

Débat animé par Stéphane Gruet, architecte, philosophe, directeur de l’A.E.R.A.

 

>> vous pouvez écouter ou télécharger ce débat

 

 

 

2009

Mardi 1 décembre à 18h30 au CMAV

 

Débat organisé par l’AERA,

 

ARCHITECTES, URBANISTES, PAYSAGISTES, DESIGNERS…

Comment mieux servir l'intérêt public ?

 

En présence de :

 

Christian SEMPE, Maire de St Orens de Gameville

Régis GODEC, Adjoint au Maire de Toulouse, en charge des Ecoquartiers

Régine LANGE, Adjointe au Maire de Toulouse, en charge du développement durable

Catherine CAROT, Directrice du service Urbanisme-Environnement-Etudes

Joseph CARLES, Adjoint au Maire de Blagnac, délégué aux finances, à la stratégie et la cooperation intercommunale, délégué auprès du Grand Toulouse, Président de la Sem de Blagnac Constellation

Marie-Martine LISSARAGUE Présidente du Conseil Régional de l’Ordre des Architectes

Pierre DUFAU, Président de la Maison de l’Architecture

Pierre FERNANDEZ, Directeur de l’Ecole Nationale d’Architecture de Toulouse

Jean-Yves PUYO, Architecte -urbaniste, Vice-Président de l'Association des Professionnels de l’Urbanisme de Midi-Pyrénées

Louis CANIZARES, Président de l’Office Professionnel de Qualification des Urbanistes

Danielle DAMON, Vice-présidente du Conseil Régional de l’Ordre des Architectes

Catherine ESPIASSE, Vice-présidente de la Fédération Française du Paysage

Alain RIGAUD (sr), Président de l’AMO (Architecture et Maîtres d’Ouvrage)

Jean-Pierre CORDIER, Architecte, Président de l’A.E.R.A.

Serge GLINTZBOECKEL, Designer, directeur de creation

Gérard VAYSSE, Président du comité de quartier de St Agne Niel

David BRUNEL, Directeur du Carrefour culturel d’Arnaud Bernard.

 

 

Débat animé par Stéphane Gruet, architecte, philosophe, directeur de l’A.E.R.A.

 

>> vous pouvez écouter ou télécharger ce débat 

 

 


Mardi 3 novembre à 18h30 au CMAV

 

Débat organisé par l’AERA

 

TOULOUSE ET SA RÉGION Vers un développement multipolaire ?

 

En présence de :

 

Claude RAYNAL, Président de l’InterScot, Président délégué à la CUGT, Président de l’AUAT, Maire de Tournefeuille

Daniel BENYAHIA, Adjoint au Maire de Toulouse, Président de la commission « Urbanisme et projets urbains à la CUGT »

Claude DUCERT, Président de la commission “aménagement de l’espace et PLH” au Sicoval, Conseiller Municipal à Labège

Thierry SUAUD, Président de la com° dévpt. Econo. et transports à la C.A.M, Maire de Portet sur Garonne

Eric OGET, Président de la Communauté de Communes du Canton de Villemur, Maire de Mirepoix sur Tarn

Etienne MORIN (sr), Conseiller Municipal délégué aux marchés publics à la ville de Toulouse, délégué du SMEAT au conseil de développement

Henri AREVALO, Conseiller municipal de Ramonville , Vice-président de la Communauté d’agglomération du Sicoval

Jean-Marc MESQUIDA Directeur de l'A.U.A.T • Christophe DOUCET (sr), Urbaniste qualifié, Chef de projets à Tisséo

Thierry DUMAS, 1er Vice-Président de la C.C.I. de Toulouse

Michel BERTHOUMIEUX, Président de la commission « Aménagement du territoire, environnement et transports » du CESR

Alain CIEKANSKY, Président de l’association des Amis de la Terre Midi-Pyrénées

 

 

Débat animé par Stéphane Gruet, architecte, philosophe, directeur de l’A.E.R.A.

 

>> vous pouvez écouter ou télécharger ce débat 

 

 


Mardi 13 octobre à 18h30 au CMAV

 

Débat organisé par l’AERA

 

DE L'HABITAT À LA VILLE :

Innover pour mieux vivre ensemble ?

 

En présence de :

 

Stéphane CARASSOU, Président de la commission Habitat et cohesion social à la CUGT, Président Habitat Toulouse

Pascal BARBOTTIN, Directeur Général Délégué à Patrimoine SA Languedocienne

Marie-Martine LISSARAGUE, Présidente de l’Ordre regional des Architectes

Anne PERE, Architecte, urbaniste, présidente de l’APUMP

Jean-Marc MESQUIDA, Directeur de l'A.U.A.T

Kristina SPANEK, Chef du service logement et construction durable, DDEA 31

Jean-Pierre CORDIER, Architecte, Président de l'AERA, Chercheur à l'ENSAT

Alain GRIMA, Architecte

Jean-Baptiste BILLARD, Trésorier de l'association « la Jeune Pousse »

Thomas BERTHET, Secrétaire de l'association « la Jeune Pousse »

 

Débat animé par Stéphane Gruet, architecte, philosophe, directeur de l’A.E.R.A.

 

>> vous pouvez écouter ou télécharger ce débat 

 

 


Mardi 5 mai à 18h30 au CMAV

 

Débat organisé par l’AERA

 

LA RÉNOVATION URBAINE

Démolir pour reconstruire, est-ce ainsi que l'on renouvelle la société ?

 

En présence de :

 

Daniel BENYAHIA, Adjoint au Maire de Toulouse, en charge de l'urbanisme

Claude TOUCHEFEU, Adjointe au Maire de Toulouse, en charge de la solidarité et de la politique de la ville - Christophe LUBAC, Maire de Ramonville St Agne

Benoït ZELLER, Directeur stratégique du Grand Projet de Ville (GPV) à la Mairie de Toulouse

Anne PERE, Urbaniste

Rémi PAPILLAULT, Architecte, urbaniste

Daniel LECLERC, Directeur de Patrimoine (SA Languedocienne HLM)

Jacques DELAMONT, Président de la Régie de quartier Toulouse Bellefontaine

Jean-Pierre NIZET, Directeur de TO7

Jacques COLOMBIE, Ancien président de l'asso. des copropriétaires de Bellefontaine

 

Débat animé par Stéphane Gruet, architecte, philosophe, directeur de l’A.E.R.A.

 

>> vous pouvez écouter ou télécharger ce débat 

 

 


Mardi 7 avril à 18h30 au CMAV

 

Débat organisé par l’AERA

 

DE L'ÈRE DES ZUP À L'ÈRE DES ZAC.

Les zones d'aménagement concerté font-elle la ville durable ?

 

En présence de :

 

Régis GODEC, Adjoint au Maire de Toulouse en charge des Eco-quartiers

Thérèse PICHON, Adjointe au Maire de Balma, déléguée à l’aménagement urbain, à l’habitat et au développement économique

Alain GARES, Directeur du développement urbain durable de Toulouse et de la CUGT, Directeur de la Sem de Blagnac Constellation

Jacques DURAND, Directeur général de la Setomip

Régis DE VALENCE, Directeur adjoint à la Cogemip

François RIEUSSEC, Président du SNAL Midi-Pyrénées

Jean-Pierre HEGOBURU, Paysagiste Urbaniste OPQU, APUMP

Dominique ALET, Architecte

Jean-Loup MARFAING, Architecte, délégué à l'action culturelle au CAUE 31.

 

Débat animé par Stéphane Gruet, architecte, philosophe, directeur de l’A.E.R.A.


>> vous pouvez écouter ou télécharger ce débat 

 

 


Mardi 3 mars à 18h30 au CMAV


Débat organisé par l’AERA

 

TRANSPORTS URBAINS

Comment réunir la ville ?

 

En présence de :

 

Christophe LUBAC, Maire de Ramonville •

Thierry SUAUD, Maire de Portet-sur-Garonne et Conseiller Régional

Bernard MARQUIE, Adjoint au Maire de Toulouse en charge des Transports

Christian LAVIGNE, Vice-président délégué des Transports et Déplacements au Sicoval

Stéphane COPPEY, Président de SMTC-Tisséo

Jean-Marc MESQUIDA, Directeur de l’AUAT

Christophe DOUCET, Urbaniste qualifié, chet de projet Tisséo

Alexandre DELBOS, Représentant du Collectif PDU

Alain CIEKANSKI, Président des Amis de la Terre Midi-Pyrénées

Jacques BAJOL, Président Automobile Club du Midi

Jean-Pierre WOLFF, Professeur, directeur du département de géographie aménagement à Toulouse.

 

Débat animé par Stéphane Gruet, architecte, philosophe, directeur de l’A.E.R.A.

 

 


Mardi 3 février à 18h30 au CMAV

 

Débat organisé par l’AERA

 

DE LA CONCERTATION A LA PARTICIPATION

 

Quelle implication pour les citoyens dans les projets urbains ?

 

En présence de :

 

Martine CROQUETTE, Vice-Présidente à la Communauté urbaine du Grand Toulouse

Régis GODEC, Adjoint au maire de Toulouse en charge des éco-quartiers

Nicolas TISSOT, Adjoint au maire de Toulouse en charge du secteur Toulouse Rive Gauche

Jean-Paul PLA, Conseiller municipal délégué à l'économie sociale et solidaire

Anne PERE, Urbaniste, Présidente de l'Apump, présidente de l'association "7 Animés"

Gérard GASSELIN, Urbaniste, Président de "Solidarité Villes"

Jacques DELAMONT, Président de la Régie de quartier Toulouse Bellefontaine

Robert SARCOS, Président du comité de quartier "Toulouse 7 notre quartier"

Guillaume DRIJARD, Président du comité de quartier de St Michel

Claude SICRE, militant de quartier • Salah AMOKRANE, Takticollectif •

Mourad FELLAH, Maison de quartier de Bagatelle.

 

>> vous pouvez écouter ou télécharger ce débat 

 

 


2008

Mardi 16 décembre à 18h30 au CMAV

 

ECO-QUARTIERS, QU'ES AQUO?

 

 

En présence de :

 

Regis GODEC, Adjoint au maire de toulouse en charge des éco-quartiers

Régine LANGE, Adjointe au maire de toulouse, en charge du développement durable

Nicole DEDEBAT, Adjointe au maire de Toulouse, en charge des handicaps, membre du bureau régional des verts

Marie-Martine LISSARAGUE, Présidente du CROA

Jean-Yves PUYO, architecte, urbaniste OPQU, Vice-président de l’Apump

Alain CIEKANSKI, Architecte, Président des Amis de la Terre Midi-Pyrénées Bruno THOUVENIN, Architecte, Association L’Atelier Blanc

Bob LAIGNELOT, Architecte, adjoint au Maire de Ventenac-Cabardes (11) en charge d'un éco-quartier

François PLASSARD, Initiateur de la démarche des éco-hameaux (jardins d’habitats bioclimatiques groupés)

Frédéric GODEREL, Responsable de CGB Concept


>> vous pouvez écouter ou télécharger ce débat 

 

 


Mardi 4 novembre à 18h30 au CMAV

 

TOULOUSE ET SON AGGLOMÉRATION

Vers une nouvelle esthétique urbaine ?

 

En présence de :

 

Daniel BENYAHIA, Adjoint au Maire de Toulouse à l'Urbanisme

Jean-Charles VALADIER, Adjoint au Maire de Toulouse, en charge de l'aménagement urbain et de l'espace public

Pierre CAMBON, Directeur de l’Esthétique et du Patrimoine Urbains au Service de l'urbanisme de Toulouse

Marie-Martine LISSARAGUE, Présidente du Conseil Régional de l'Ordre des Architectes

Anne PERE, Présidente de l'Association des Prof. de l'Urbanisme de M. Pyrénées

Catherine ESPIASSE, Paysagiste, urbaniste OPQU, vice-présidente de la FFP

Jacques RUBIO, Directeur Régional de Kaufman & Broad Sud-Ouest

François RIEUSSEC, Président du SNAL Midi-Pyrénées (sr)

Rémi PAPILLAULT, Urbaniste concepteur du GPV du Mirail, enseignant à l'ENSAT

Jean-Louis MARFAING; Architecte conseil au CAUE 31

Louis CANIZARES, Urbaniste, président de l'Office Professionnel de Qualification des Urabnistes

Isabelle BOISSEAUD, Coloriste

Michel BOUDOU, Président de AREA Mobilier urbain

Kamel SECRAOUI, Artiste

 

>> vous pouvez écouter ou télécharger ce débat 

 

 


Mardi 7 octobre à 18h30 au CMAV

 

UN TOIT POUR CHACUN

Comment construire moins cher ?

 

En présence de:

 

Stéphane CARASSOU, Vice-président de la CGAT en charge de l'habitat et de la politique de la Ville

Lucie VOINCHET, Présidente du Sicoval en charge de l'Habitat et de la Solidarité

Martine CROQUETTE, Adjointe au Maire, déléguée au logement Nicole DEDEBAT, Adjointe au Maire de Toulouse

Alain CARRE, Président de la FFB Midi-Pyrénées

Françoise RIEUSSEC, Président du SNAL Midi-Pyrénées

José DELGADO, Président de l'Union des Maisons Françaises (31)  

Joseph CARLES, Président de la Sem Blagnac Constellation

Alain GARES, Directeur de la Sem Blagnac Constellation

Jacques DURAND, Directeur général de la Setomip

Gérard BRANDELY, Directeur de Bateco (économiste de la construction)

Frédéric PRADAL, Directeur général de l'IFECC (économiste de la construction)

Henri MARACHE, Directeur Développement à Arcelor-Mittal

Armando RODRIGUEZ, Directeur à Technal (sr)

Claude MAURETTE, Ingénieur

Jean-Pierre CORDIER, Architecte, Président de l'AERA, Chercheur à l'ENSAT

Alain GRIMA, Architecte

Vincent DEFOS DU RAU, Architecte

Alain CIEKANSKI, Architecte, Président des Amis de la Terre de Midi-Pyrénées

 

>> vous pouvez écouter ou télécharger ce débat 

 

 


Mardi 10 juin à 18h30 au CMAV

 

L'ACCESSION À LA PROPRIÉTÉ.

Pour qui et à quel prix ?

 

En présence de:

 

Annie MAURY, Vice-présidente au Conseil général, chargée de l'action sociale et des personnes âgées

Stéphane CARASSOU, Vice-président de la CGAT, Président de l’OPAC

Martine CROQUETTE, Adjointe au Maire de Toulouse, déléguée au logement

Jean-Philippe GUERINET, DRE, responsible Habitat

Marie-Martine LISSARRAGUE, Présidente de l'Ordre des Architectes Midi-Pyrénées

Bernard FARJOUNEL, Vice-président de la CCIT, aménagement du Territoire et Développement Durable

Bertrand PEZET, Président de la FNAIM

Alexandra FRANCOIS-CUXAC, Présidente de l'ObserveuR de l'immobilier Toulousain

Bertrand BOURRUS, Directeur général délégué du groupe des Chalets

Alain GARES, Directeur de la SEM de Blagnac Constellation

Marie-Jeanne FOUQUE, Directrice développement Cogedim Paul Mateu

Pascal BARBOTTIN, Directeur général du Crédit Immobilier de France

Jean-Marc MESQUIDA, Directeur de l'AUAT

P. PAILHES et H. TOUATI, notaires

Jean-Loup MARFAING, Architecte au CAUE 31

Jacques COLOMBIE, Ancien président de l'association des copropriétaires de Bellefontaine.

 

>> vous pouvez écouter ou télécharger ce débat 

 

 


Mardi 6 mai à 18h30 au CMAV

 

TOULOUSE, PLAN LUMIÈRE.

Faut-il changer les ampoules?

 

En présence de (liste non exhaustive):

 

Nicole BELLOUBET, 1ère adjointe au Maire, déléguée à la Culture

Sonia RUIZ, Adjointe au Maire, déléguée au Tourisme

Alexandre MARCIEL, Adjoint au Maire, délégué aux Travaux et à la Voirie

Pierre CAMBON, directeur de l’Esthétique et du Patrimoine Urbains, service de l'urbanisme de Toulouse

Philippe MOREAU, architecte urbaniste en chef de l’Etat, conseiller à la DRAC

Marie-Martine LISSARAGUE, présidente du Conseil Régional de l'Ordre des Architectes

Gérard TINE, plasticien, spécialiste des couleurs

Rémi PAPILLAULT, architecte, enseignant à l'ENSAT

Jacques MUNVEZ, architecte

Cédric LE BORGNE, plasticien

Jean-Claude ASPE, vice-président de l'association Vivre à la Daurade.

 

 

 

 

 

 


Vendredi 7 mars à 18h30 au CMAV : Projection - rencontre

 

Mémoire du Mirail

Les habitants ont la parole

 

18h45 : projection du film de Jamal el Arch

19h45 : rencontre avec le réalisateur et l'équipe du film

La destruction ou la reconstruction d’un immeuble peut être abordée de différentes manières : urbanistique, architecturale, historique, sociale, etc.… mais pour ESMA, c’est le point de vue des habitants qui compte et qu’elle choisit de mettre en avant dans ces entretiens.

La mémoire des personnes, de leur quartier, leurs souvenirs constituent ce qu’il leur reste d’un moment important de leur vie, essentiel pour les jeunes et l’avenir.

Cette histoire vue, vécue, et racontée, nous paraît propice à un mélange entre populations quel que soit leur territoire.

 

Notre objectif, ou plutôt nos objectifs sont pluriels :

 

  • mettre à jour un patrimoine sociologique, culturel et historique qui s’ignore et qui est ignoré,
  • collecter et garder une trace de cette mémoire, valoriser l’apport de ces habitants à la culture, à l’économie, à la démographie,
  • relier les histoires intimes, familiales à l’histoire collective,
  • inciter à la participation, à l’implication dans la vie de la cité de tous ceux qui jusque là sont restés souvent silencieux,
  • changer l’image du quartier, transformer les représentations négatives en restaurant l’estime de soi parmi les habitants.

 

Quels que soient leurs parcours, leurs origines, on ne peut que reconnaître que l’histoire des habitants du quartier du Mirail a construit le quartier lui-même et que le quartier fait partie intégrante de leur propre histoire. Si le passé en est ainsi, leur présent est aussi intimement inscrit dans le béton du quartier.

Savaient-ils, pour certains d’entre eux que le voyage serait sans retour ? Qu’au bout du chemin, une autre génération allait devoir se frayer une place avec en héritage une « fracture de la mémoire » ? Que leur parole, un jour, ferait écho à nos propres enracinements ? C’est tout cela que nous avons voulu donner à voir et à entendre, avec ce documentaire, fait de tous petits moyens, mais devenu réalité, surtout grâce au don des sentiments partagés avec pudeur, par tous ceux qui ont accepté de témoigner.

 

 

 

 

Mardi 5 février à 18h30 au CMAV

 

TOULOUSE ET LE GRAND MIRAIL.

Démolitions, reconstructions, un Grand Projet de Vie ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


2007

Mardi 4 décembre à 18h30 au CMAV

 

Débat organisé par l’AERA, l’APUMP, le CROAMP, la FFP

 

RENDRE LA GRAVE À LA VILLE ?

Quelle ambition pour quel projet sur le site ?

 

En présence de :

 

Jean-Jacques ROMATET, Directeur Général du CHU de Toulouse

Martine MARTINEL, Députée de la Haute-Garonne

Yvette BENAYOUN-NAKACHE, Conseillère Régionale

Philippe MOREAU, Architecte urbaniste en chef de l’Etat, conseiller à la DRAC

Marie-Claude SUDRE, Conseillère-déléguée à la Mairie de Toulouse

Jacques DURAND, Directeur de la SETOMIP

Annie MAURY, Présidente du CAUE 31

Jean-Luc GOUZI, Comité de défense de l’Hôpital Public

Guy MOLINIER, Coordinateur santé au sein d’Act Up Toulouse

Marie-Jeanne FOUQUÉ, Directrice du développement, COGEDIM Paul Mateu

Jérôme GORISSE, Directeur agence foncière SCET de Toulouse

Dr Philippe ARLET , Chef du service de Médecine Interne à La Grave

Anne PÉRÉ, Urbaniste (APUMP)

Philippe VIGNEU, Architecte, ancien président de l’Ordre des architectes

 

 


Mardi 2 octobre à 18h30 au CMAV

 

Débat organisé par l'AERA

 

LA CULTURE DANS LA CITÉ

Quels lieux pour les initiatives indépendantes et citoyennes ?

 

En présence de :

 

Danièle BUYS, Conseillère régionale, chargée de la culture à la Communauté d’Agglomération du Grand Toulouse

Marie DEQUE, Adjointe au Maire de Toulouse, déléguée aux Affaires Culturelles

Philippe MOREAU, Architecte urbaniste en chef de l’Etat, conseiller à la DRAC

Jacques BETILLON, Directeur du CIAM

Ida JAKOBS, Les Photons libres

Jean-Yves FUVEL, Président du cinéma ABC

Laurie BLAZY, Coordinatrice du COUAC

 

 

 

 

 


Mardi 27 juin à 18h30 au CMAV

 

Débat organisé par l'AERA

 

REGARDS SUR L'URBANITÉ FRANCAISE

L'urbanité française vue par ceux qui viennent d'ailleurs

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Mardi 24 avril à 18h30 au CMAV

 

Débat organisé par l'AERA en partenariat avec l'APUMP

 

Quel toit pour les sans-toit ?

 

En présence de :

 

Monique MARCONIS, Conseillère régionale, Présidente de la commission Politique de la Ville

Claude TOUCHEFEU, Conseillère générale, déléguée à la Politique de la Ville

Jean-Pierre HEGOBURU, Urbaniste, Président de l'APUMP

Jean-Marc LEGAGNEUX, Groupe Amitié Fraternité (GAF)

Joseph LABRUNIE, Directeur général de l'associaition Espoir

Jean-Philippe BLANCHARD, Responsable de l'association ALEX ! 31

Jacques DELAMONT, Vice-président du CLLAJ

Jean BOUDRIERES, Responsable commission habitat UDAF 31

Christine AGUILLAR, Déléguée Croix Rouge Française

Jean-François MIGNARD, Ligue des Droits de l'Homme Toulouse

Daniel ESTEVEZ, Architecte, enseignant à l’ENSAT

Jacques AGRAFFEIL, Président régional du Synaamob

Anne PÉRÉ, Urbaniste

 

Représentants du DAL (Droit au Logement)

 

Débat animé par Stéphane Gruet, architecte, philosophe, directeur de l’AERA

 

 

 

Mardi 6 mars à 18h30 au CMAV

 

Débat organisé par l'AERA

 

Logement social et architecture d'avant-garde : mariage ou divorce ?

 

En présence de :

 

Monique IBORRA, Vice-Présidente du Conseil Régional•

Nicole DEDEBAT , Déléguée du bureau régional des Verts

Philippe MOREAU, Architecte urbaniste en chef de l’État, à la DRAC

Jean-Philippe GUERINET, Chef de la division habitat à la DRE

Jean-Pierre CORDIER, Architecte, président de l’AERA

Jean-Manuel PUIG, Président de la Maison de l’Architecture

Laurent GOUWY, Architecte

 

Débat animé par Stéphane Gruet, architecte, philosophe, directeur de l’AERA

 

 

 


2006

Mardi 7 février 2006 au CMAV


DE LA PROPRIÉTÉ FAMILIALE AUX PLACEMENTS FINANCIERS

Quel logement pour quelle ville ?

 

En présence de :

Monique IBORRA, 1e vice-présidente du Conseil Régional • René BOUSCATEL, Adjoint au Maire, délégué à l’urbanisme • Sylvie DUFOUR, Responsable urbanisme logement à la DRE • Roger METELLUS, Président de la Fédération des Promoteurs Constructeurs de Midi-Pyrénées • Christian GUERDER, Directeur régional du Crédit Immobilier de France • Serge MERCIER Chef de secteur à la SETOMIP • Philippe PAILHES, Chambre des Notaires • Jean-Pierre HEGOBURU, Président de l'APUMP (professionnels de l'urbanisme) • Marie-Christine JAILLET, Géographe, chercheur au CIRUS-CIEU • Jean-Pierre SERAN, Président du comité de quartier Borderouge.

 

 

Mardi 10 octobre à 18h30 au CMAV

 

LE PROBLÈME FONCIER

Les politiques face au marché

 

En présence de :

 

André CROCHERIE, Directeur régional et départemental de la DRE • Jean-Philippe GUERINET, Responsable de la division Villes et Territoires à la DRE • Serge VRECORD-MITEL, Adjoint délégué à l’urbanisme de la ville de Cugnaux • Bernard BRUNET, Président de la Section Prospective au Conseil Economique et Social Régional • Patrick LIEUBRAY, Directeur territorial à la Caisse des Dépôts et Consignations • Daniel DAUBA, Président du Groupement Départemental HLM • Alain GARES, Directeur de la SEM de Blagnac Constellation • Jean-Pierre HEGOBURU, Président de l'APUMP ou son représentant

 

 

6 juin 2006 au CMAV

 

DES CENTRES VILLES AUX PERIPHERIES URBAINES,

Entre L'échelle humaine et l'échelle autoroutière, comment tisser la ville ?

 

En présence de :

Stéphane COPPEY, Conseiller Communautaire au Grand Toulouse • Jean-Michel LATTES, Conseiller municipal, Délégué à « la Circulation et aux transports • Thierry DUMAS, 1er vice-président à la CCI • Bertrand LOOSES, Directeur délégué départemental à la DDE 31 • Christophe DOUCET, Urbaniste qualifié, Chargé de Mission PDU et études générales déplacements • Jean-Pierre HEGOBURU, Président de l’Apump, paysagiste urbaniste • Frédéric BONNEAUD, architecte, enseignant-chercheur au GRECAU (ENSAT) • Jean-Charles VALADIER, Collectif associatif pour le Plan de Déplacement Urbain de l’agglomération Toulousaine • William PERUCCA, Gérant de la SCOP-SARL Movimento.

 

 

Mai 2006 au CMAV


BIENVENUE EN FRANCE

De l'hospitalité à l'urbanité française

 

En présence de :

Anne DE LOISY, journaliste, auteur de “ Bienvenue en France ! Six mois d’enquête clandestine dans la zone d’attente de Roissy ”

 

 

Mardi 4 avril 2006 au CMAV

 

EQUIPEMENTS PUBLICS, ENTRE CENTRALITÉ ET PROXIMITÉ

Comment faire la ville pour tous ?

 

En présence de :

Yvette BENAYOUN-NAKACHE, Conseillère Régional • Jean-Daniel COTONAT, Conseiller municipal délégué à l’architecture de la Ville de Toulouse • Denis DUPUY, Directeur à l’urbanisme pour la Ville de Colomiers • David PONCET, Directeur de la culture pour la Ville de Colomiers • Jacques DURAND, Directeur de la Setomip • Philippe MOREAU, Architecte urbaniste en chef de l’Etat, conseiller architecture à la DRAC • Christine TORRENT, Directrice de la MJC d’Empalot • Jacques COLOMBIÉ, Président de la Régie de quartier de Bellefontaine • Emmanuel MOREAU, Président du comité de quartier de St Michel • Robert SARCOS, Président de l’association « 7 notre quartier » • Marcelle CHANFREAU, Comité de quartier de Marengo

 

 

Mardi 7 mars 2006 au CMAV

 

COHESION SOCIALE ET LOGEMENT DURABLE

Quelle architecture pour l’habitat collectif ?

 

En présence de :

Monique IBORRA, 1e Vice-Présidente du Conseil Régional • René BOUSCATEL, Adjoint au Maire de Toulouse, délégué à l’urbanisme • Stéphane COPPEY, Conseiller à la Communauté d’aggl. du Grand Toulouse • Philippe VIGNEU, Président du CR de l’Ordre des Architectes • Jean-Pierre CORDIER, Architecte, président de l’AERA • Philippe MOREAU, Architecte urbaniste en chef de l’Etat, conseiller à la DRAC • Frédéric CESBRON, Directeur du Pact-Arim de la Haute-Garonne • René-Marc WILLEMOT, Directeur Environnement et développement durable, Région MP • Vincent BERTAUT, Responsable Service développement du patrimoine SA Colomiers Habitat • Pierre FERNANDEZ,Architecte, Enseignant à l’ENSAT • Raymond MONSEGOND, Président de la fédération CNL 31 • Michel GAZEAU, Président de l’association Agir à Croix Daurade • Jacques COLOMBIÉ, Président de la régie de quartier de Bellefontaine • Laurent GOUWY, Architecte.

 

 

 

2005

 

Mardi 6 décembre à 18h30 au CMAV

 

ECOLE ET SEGREGATION CULTURELLE

Faut-il supprimer la carte scolaire ?

En collaboration avec le FASILD

 

En présence de :

 

Geneviève VASSAL, conseillère municipale déléguée aux affaires scolaires et périscolaires • Daniel SUBERVIELLE, Inspecteur d’Académie adjoint • Frédéric Callens, Chargé de mission au FASILD • Magali BENOIT MARQUIE, FCPE • Jacques DELAMONT, Président de l’ASEM.

 

 

Mardi 8 novembre à 18h30 au CMAV

 

AZF 4 ANS APRÈS

quelles conséquences pour un développement durable ?

 

En présence de :

 

René BOUSCATEL, Maire adjoint, délégué à l’Urbanisme • Thierry SUAUD, Conseiller Régional, Didier HOUI, directeur de l’ARPE • Patrick DELAGE, DRIRE • Christian BIROL, Urbaniste • Pierre FERNANDEZ, architecte enseignant • Alain CIEKANSKY, président des Amis de la Terre • Frédéric ARROU, président de l’Association des sinistrés du 21 • Michel LASSERRE, ACE 21.

 

 

Mardi 4 octobre à 18h30 au CMAV

 

HABITAT DÉGRADÉ, HABITAT INSALUBRE, SQUATS

Comment agir pour que tous soient logés dignement ?

 

En présence de :

 

Monique IBORRA, Conseillère Régionale • Véronique DE LA GAUSIE, Vice présidente du Conseil Economique et social de Midi-Pyrénées • Raymond MONSEGOND, Président de la Fédération CNL31 • Jean-François MIGNARD, Ligue des droits de l’Homme • Anne PÉRÉ, Urbaniste • Marcel LLABRES, collectif des Sans Papiers.

 

 

Mardi 7 juin à 18h30 au CMAV

 

L'architecture et l’urbanisme peuvent-ils changer la société ?

 

En présence de :

 

Thierry Suaud, Conseiller Régional • Jean-Daniel Cotonat, Conseiller municipal, délégué à l'architecture • Philippe Vigneu, Président du Conseil Régional de l'Ordre des Architectes • Jean-Loup Marfaing, Architecte, CAUE 31 • Anne PÉRÉ, Urbaniste • Jean-Pierre Hegoburru, Urbaniste • Catherine Hugonnet, Directrice régionale du FASILD • Jacques ColombIé, Association de co-propriétaires.

 

 

Mardi 3 mai à 18h30 au CMAV

 

DISCIMINATION POSITIVE

Faut-il favoriser les lieux ou les hommes ?

En collaboration avec le FASILD

 

En présence de :

 

Monique Iborra, 1e vice-présidente du Conseil Régional • Jean-Michel FABRE, conseilller général • Jeanne-Marie Cardon, Chargée de mission interministérielle à la Ville • Frédéric Callens, Chargé de mission au FASILD • Philippe Moreau, Architecte urbaniste en chef de l’Etat, conseiller DRAC • Marie Christine JAILLET, chercheur au CIEU • Philippe ESTEBE, consultant à la coopérative ACADIE • Yves-Marie FUCHS, architecte, enseignant à l’Ecole d’Architecture d eToulouse • Jacques COLOMBIE, association des copropriétaires • Jacques DELAMONT, président de l’ASEM.

 

 

 

Mardi 5 avril à 18h30 au CMAV

 

ARCHITECTURE ET CITOYENNETÉ

quel est le rôle de l’architecte dans la société d’aujourd’hui ?

 

En présence de :

 

Monique Iborra, vice -présidente du Conseil régional • Jean-Daniel Cotonat, Adjoint au Maire de Toulouse • Philippe Vigneu, Président de l'Ordre des architectes Midi-Pyrénées • Philippe Moreau, Architecte urbaniste en chef de l’État • Jean-Pierre Cordier, architecte, président de l’AERA • Dominique Alet, architecte des Architectes de l’Urgence • Luc Monnin, architecte, militant en faveur des gens du voyage • Jean-Pierre Mathios, architecte, militant à Habitat et Humanisme • Veronique de Lagausie, architecte, coordinatrice à ATD Quart Monde • Rémi Papillault, enseignant à l’Ecole d’Architecture de Toulouse • Gérard Ringon, sociologue, Ecole d’Architecture de Toulouse.

 

 

Mardi 8 mars à 18h30 au CMAV

 

Le Grand Projet de Ville et la crise du logement

 

En présence de :

 

Jean-Pierre Lloret, Adjoint au Maire de Toulouse • • Claude Touchefeu,Conseillère générale, déléguée à la politique de la ville et à l’insertion • Thierry Suaud, Conseiller régional • Patrick Lieubray, Directeur Territorial de la Caisse des Dépôts et Consignations • Philippe Roubieu, Directeur adjoint urbanisme DDE • Daniel Leclerc, Président du Groupement Départemental HLM • Anne Peré, Urbaniste • Marie-Christine Jaillet, Directrice du CIEU : Maison de la Recherche • Véronique De Lagausie, A.T.D. Quart Monde • Jean-François Mignard, Ligue des droits de l'homme • Joseph Labrunie, Responsable du CHRS Espoir • Jacques Delamont, Président de l’ASEM • Marcel Llabres, Collectif “Rassemblement des Sans Papiers”.

 

 

Mardi 8 février à 18h30 au CMAV

 

L'ARCHITECTURE ET LA VILLE À L'ÉCOLE

Quel enseignement pour l’espace ?

 

En présence de :

 

Jean-Daniel Cotonat, Adjoint au Maire, délégué à l'architecture • Marie-Claude Farison, Responsable à l'action culturelle, Délégation, Académique à l’Action Culturelle (DAAC) • Anne-Marie Doledec, Chargée de mission patrimoine, architecture, Délégation Académique à l’Action Culturelle (DAAC) • Jean-Yves Fuvel, Inspecteur de l’Académie (arts plastiques) • Marie-Christine Roques, Inspecteur de l'Académie (histoire-géographie) • Philippe Moreau, Architecte urbaniste en chef de l’Etat, conseiller architecture à la Drac • Evelyne Chero, Architecte, CAUE 31 • Philippe Pieux, Directeur du CAUE 82 • Madame Bellan, Chargée du service éducatif de la Fondation Caisse d'Epargne • Yves-Marie Fuchs, Architecte, enseignant • Hervé Dangla, Photographe, intervenant en milieu scolaire.

 

 

 

2004

Mardi 7 décembre à 18h30 au CMAV

 

 

COMMUNAUTÉ ET INTÉGRATION

La communauté, obstacle ou vecteur d’intégration?

en partenariat avec le Fasild

 

En présence de :

 

Thierry SUAUD, Conseiller Régional, représentant Martin Malvy, Président du Conseil Régional • Jacqueline BAYLE, Adjointe au Maire de Toulouse, Maire du quartier 5 (Arnaud-Bernard) • Jeanne-Marie CARDON, Chargée de mission interministérielle à la Ville • Frédéric CALLENS, Chargé de mission au FASILD • Christine TORRENT, Directrice de la MJC d'Empalot • Afid EL ALAOUI, Président de la Maison de quartier de Bagatelle.

Mardi 2 novembre à 18h30 au CMAV

 

L’eau, l’air, la terre ? Hygiène de ville, Hygiène de vie…

 

En présence de :

 

Marie-Ange Alet-Ricard, Adjointe au Maire de Toulouse • Stéphane Coppey, Élu vert, conseiller à la Communauté d'agglomération du Grand Toulouse • Michel Henry, Directeur de l'Uminate

(Union Midi-Pyrénées Nature Environnement) • Alain Ciekansky, Architecte, Président des Amis de la Terre • Jean-Charles Valadier, Animateur du Collectif associatif

 

Mardi 5 octobre à 18h30 au CMAV

 

VILLE ET IMMIGRATION

Quels lieux de mémoire pour quelle intégration ?

 

En présence de :

 

Monique Iborra, 1e vice-présidente du Conseil Régional • Jeanne-Marie Cardon, Chargée de mission interministérielle à la Ville • Frédéric Callens, Chargé de mission au FASILD • Laure TEULIERE, Chercheur au CNRS, laboratoire Diasporas • Pierre Cadars, Directeur de la Cinémathèque • Salah Amokrane, Président de l'association Taktikollectif • Afid EL ALAOUI, Président de la maison de quartier de Bagatelle • Ahmed LRHZIEL, Président de l’association Karavan • Jean-Claude Guiraud, Président du Comité CCPS • Isabelle Tardiglio Chargée de projet association "Entrez sans frapper" • Madame ZOUAREG, Association Indigo.

 

Mardi 1er juin à 18h30 au CMAV

 

COLLECTIVITÉ OU COMMUNAUTÉ URBAINE

Le logement collectif fait-il la ville ?

 

En présence de :

 

Anne PÉRÉ, architecte urbaniste • Philippe GUITON, architecte urbaniste • Yves FUCHS, architecte, enseignant à l’Ecole d’Architecture de Toulouse • Patrick-Yves MATTHIEU, directeur du Centre de Ressources Politique de la Ville “Ressources et Territoires” • Jacques DELAMONT, président de l’ASEM (Association Socio-éducative du Mirail) • Alain ROMAN, président de la régie de quartier Reynerie Services.

 

Mardi 4 mai à 18h30 au CMAV

 

L’architecture est-elle une affaire trop sérieuse pour la laisser aux seuls architectes ?

 

En présence de :

 

Hélène Breton, Vice-Présidente, chargée de la Culture à la Région • Jean-Daniel Cotonat, Conseiller délégué à l’architecture de la Ville de Toulouse • Philippe Ruggieri, Directeur de Ruggieri Promotion • Pierre Jullien, Directeur de la Médiathèque José Cabanis • Marcel Gouin, Directeur du CDAU (Conseil et Assistance aux Usagers de l'Habitat) • Régis de Valence, Directeur adjoint de la Cogemip • Daniel Chemin, Directeur Délégué de la DDE • Philippe Vigneu, Président de l'Ordre des architectes Midi-Pyrénées • César Juvé, Directeur de l'Ecole d'architecture de Toulouse • Philippe Moreau, Délégué conseiller à l'architecture, à la Drac • Mariano Marcos, Architecte des Bâtiments de France, Sdap 31 • Daniel Estevez, Président du C.A de l'Ecole d'architecture • Jean-Loup Marfaing, Architecte au CAUE 31 • Jacques Agraffeil, Président des syndicats des maîtres d'œuvre, Synamoob • Alain Cubières, Enseignant en arts plastiques.

 

Mardi 6 avril à 18h30 au CMAV

 

L’échange marchand est-il toujours créateur de lien social ?

 

En présence de :

 

Monique IBORRA, Conseillère Régionale, présidente de la commission Politique de la Ville • Claude TOUCHEFEU, Conseillère générale • Fabienne AMOUREAUX, chargée de mission Service Emploi au MEDEF de Haute-Garonne • Thomas PETIT-PSZENNY, Centre Européen de Ressources sur les initiatives sociales et économiques • François PLASSARD, initiateur du SEL • Jean-Claude CONJARD, Président de l’ADEPES (Agence pour le développement et la promotion de l’Economie Solidaire) • Axel GOURSOLAS, consultant à “Créer boutique de gestion” • Jean-Paul PLA, responsable de la Régie de Quartier de Bellefontaine • Nicole COURTOIS, présidente de Cap Centre (épicerie sociale).

 

Mardi 3 mars à 18h30 au CMAV

 

DROIT AU LOGEMENT

Droit de l’homme ou du citoyen ?

 

En présence de :

 

Françoise DE VEYRINAS, Adjoint au Maire, Présidente de l'Opac de la ville de Toulouse • Monique IBORRA, Conseillère régionale, Présidente de la Comission Politique de la Ville • Jean-François LATGER, Directeur de projet, GPV (GIP CVAT III) • Axel COURTOIS DE VICOSE, Président de la Chambre des propriétaires et copropriétaires • Daniel LECLERC, Président du Groupement Départemental HLM • Didier MACHET, Directeur de la Sonacotra • Madame FRANCOIS-CUXAC, Présidente de la Chambre syndicale des promoteurs et des constructeurs de Midi-Pyrénées • Véronique de LAGAUSSIE, coordinatrice à ATD Quart Monde • Anne VAGANY, Présidente de l'association "Habitat et humanisme" • Jean-Pierre STELLITANO, Directeur du CHRS Maison des Allées.

 

Mardi 3 février à 18h30 au CMAV

 

TOULOUSE ET SA RÉGION

Où sont les monuments d’aujourd’hui ?

 

En présence de :

 

Alain Van der MALIERE, Directeur régional de la DRAC • Hélène BRETON, Conseillère Régionale, Vice-Présidente de la commission “Culture et Patrimoine” • Bernard VOINCHET, Architecte en chef des Monuments Historiques • Joseph Almudever, Président du Conseil de l'Ordre des Architectes de Midi-Pyrénées • Jean-Manuel Puig, Président de la Maison de l'Architecture • Philippe Moreau, Délégué, Conseiller architecture à la Drac • Mariano Marcos, Architecte des Bâtiments de France, Chef du service SDAP 82 • Philippe Gendre, Directeur de la Setomip • Jacques Munvez, Architecte • Michel Galavielle, Architecte • Cédric LE BORGNE, Plasticien.

 

Mardi 6 janvier à 18h30 au CMAV

 

LES DEPLACEMENTS URBAINS

Quels moyens pour quels besoins ?

 

En présence de :

 

Bernard MARQUIE ,Vice-Président du Conseil Régional, chargé de la mise en œuvre des transports • Jean-Jacques MIRASSOU, Vice-Président du Conseil Général, Délégué aux transports • Philippe DUFETELLE, Adjoint au Maire de la ville de Toulouse, Délégué à l’environnement • Stéphane COPPEY ,SMTC, élu délégué pour les transports collectifs à la ville de Balma • Jean-Louis CHAUZY, Président du Conseil Économique et Social Midi-Pyrénées • André CROCHERIE, Directeur régional et général de la DDE • Pascal GODON, Directeur de la SMAT • Christophe DOUCET, Chef de projet PDU au SMTC • Alain GENET, Directeur de la SEMVAT • Jean-Marc MESQUIDA, Directeur de l’AUA • Robert MARCONIS, Professeur, géographe, aménagement • Jean-Charles VALADIER, Représentant du Collectif associatif pour le Plan de Déplacement Urbain • Alain BERTHOUMIEU, Délégué régional, FNAUT (Fédération Nationale des Associations d’Usagers des Transports) • Jean-Claude COUSTEL, Association Vélo • Etienne BONNIN, Vice-Président de l’association “Roulez Rose” • Daniel LAGUERRE, Directeur de l’Automobile Club du Midi • Alain DAMIENS, Représentant de l’UCQ (Union des Comités de quartier).

 

2003

Mardi 2 décembre à 18h30 au CMAV

 

CULTURE DES VILLES ET CULTURE DES CITÉS

Y a-t-il une fracture culturelle ?

 

En présence de :

 

Paul Baudoin, sous-préfet à la Ville • Monique Iborra, conseillère régionale • Dany Buys, adjointe au maire de Tournefeuille, chargée de la culture à la Communauté d’Agglomération • Marie Déqué, adjointe au maire de Toulouse, déléguée à la Culture • Philippe Moreau,conseiller à l’architecture à la DRAC • Jean-François Latger, directeur de projet GPV (GIP CVAT III) • Luc Montech, directeur du Théâtre Jules Julien • Claude Sicre, association Escambiar • Laurie Blazy, association Le Couac • Jean Vilotte, Carrefour Culturel Arnaud Bernard • Ahmed Lrhziel, président del’association Karavan • Philippe Cadu, association Manifestô.

Mardi 4 novembre à 18h30 au CMAV

 

Architecture et traditions en Midi-Pyrenées

 

En présence de :

 

Jeanne Etori, vice-présidente du Conseil Régional, déléguée à la culture • Jean-Daniel Cotonat, conseiller municipal délégué à l’architecture • Philippe Moreau, conseiller architecture à la DRAC • Dominique Letellier, chef du Service Départementalde l’Architecture et du Patrimoine • Mariano Marcos, architecte des Bâtiments de France • Pierre Cambon, architecte responsable de l’esthétique Urbaine au service de l’urbanisme de la Ville de Toulouse • Martine Jaoul, directrice du Sertvice Régional de l’Inventaire • Jean-Pierre Cordier, architecte, président de l’AERA • Jacques Munvez, architecte, Laurent Gouwy, architectes • Jean Vilotte, président du Comité de quartier Arnaud Bernard • Jean Castéras, Union des comités de Quartiers 31.

Mardi 7 octobre à 18h30 au CMAV

 

QUARTIERS SÉCURITAIRES, QUARTIERS SÉCURISANTS

Comment faire la ville pour tous ?

 

En présence de :

 

Paul Baudoin, sous-préfet à la Ville • Jean-Luc Moudenc, adjoint au maire de Toulouse • Claude Touchefeu, conseillère générale • Monique Iborra,conseillère régionale • Jean-François Latger, directeur du projet GPV • Bruno Domingo, chargé de mission à l’observatoire de la Délinquance • Alexandra François Cuxac, présidente de la Chambre Syndicale des Promoteurs-Constructeurs de Midi-Pyrénées • Jacques Delamont, président de l’association “Vivre à la Reynerie • Jacques Colombié, association des co-propriétaires de Bellefontaine.

 

Mardi 3 juin à 18h30 au CMAV

 

DES LOGEMENTS SOCIAUX SUR MA COMMUNE

Comment produire la mixité ?

 

En présence de :

 

Paul Baudoin, sous-préfet à la Ville • Claude Touchefeu, conseillère générale • Claude Ducert, maire de Labège • Christian Sempé, maire de Saint-Orens de Gameville, vice-président de la communauté d’Agglomération • Jean-François Latger, directeur de projet GPV • Daniel Leclerc, directeur de Patrimoine (SA Languedocienne HLM) • Didier Machet, directeur SONACOTRA • Anne Péré, urbaniste • Raymond Monsegond, Conféradération Nationale du Logement • Jacques Colombié, association des co-propriétaires de Bellefontaine • Patrick-Yves Mathieu, directeur du Centre Régional Ressources et Territoires.

 

Mardi 6 mai à 18h30 au CMAV

 

PATRIMOINE ET CRÉATION ARCHITECTURALE

Mariage ou divorce ?

 

En présence de :

 

Jean-Daniel Cotonat, adjoint au Maire de Toulouse, Denis Milhau, ancien conservateur en chef du patrimoine, Jacques Munvez, architecte, Mariano Marcos, architecte des Batiments de France, Martine Jaoul, directrice du service régional de l’Inventaire, Mgr Rocacher, responsable du partrimoine religieux, Monique Pontonnier, chargée de la Commission patrimoine à l’Association de Défense des Berges de la Garonne

 

Mardi 1er avril à 18h30 au CMAV

 

Quartiers de développement économique et quartiers de développement social : quelles différences ?

 

En présence de :

 

Patrick-Yves Mathieu, directeur du Centre Régional Ressources et Territoires • Monique Iborra, conseillère régionale • Claude Touchefeu, conseillère générale • Jean-François Latger, directeur de projet GPV • Patrick Lieubray, directeur territorial à la Caisse des Dépôts et Consignations • Alice Winiczky, vice-présidente de la Chambre de Commerce et d’Industrie.

 

Mardi 4 mars à 18h30 au CMAV

 

La culture architecturale est-elle une culture générale ?

 

En présence de :

 

Alain Cubières, professeur agrégé en Arts plastiques • Christian Lefevre, président de l'association La Chapelle Saint Jacques à Saint Gaudens • Jean-Loup Marfaing, Architecte, chargé de l’action culturelle au CAUE de la Haute-Garonne • Philippe Moreau, conseiller Architecture à la DRAC • Pierre Cambon, directeur de l'Architecture à la Ville de Toulouse.

 

Mardi 4 février à 18h30 au CMAV

 

DES GRANDS ENSEMBLES AUX LOTISSEMENTS

 

La densité fait-elle la cohésion sociale ?

 

En présence de :

 

Jean-François Latger, directeur de projet Grand Projet de Ville • Mme François-Cusac, présidente de la Fédération des Promoteurs-Constructeurs de Midi-Pyrénées • Anne Péré, urbaniste • Paulette Girard, enseignante à l'Ecole d'Architecture.

 

Mardi 7 janvier à 18h30 au CMAV

 

A quoi servent les architectes ?

 

En présence de :

 

Joseph Almudever, président du Conseil de l'Ordre des Architectes de Midi-Pyrénées • Bernard Voinchet, architecte en chef des Monuments historiques • Jean-Loup Marfaing, Architecte, chargé de l’action culturelle au CAUE de la Haute-Garonne.

 

2002

Mardi 3 décembre à 18h30 au CMAV

 

Y-a-t-il des cultures locales ?

 

En présence de :

 

Jean-Louis Bouillère, Directeur de la Culture et de l’Audiovisuel au Conseil Régional • Pierre Rey, consultant en communication • Jean-Loup Marfaing, architecte, chargé de l’action culturelle au CAUE 31 • Claude Sicre, président du Carrefour Culturel d’Arnaud Bernard • Jean Vilotte, occitaniste.

Mardi 5 novembre à 18h30 au CMAV

 

Aménagement urbain : le poids des comités de quartier

 

En présence de :

 

Guy Hersant, ancien Maire de Toulouse • Jacqueline Baylé, adjointe au maire de Toulouse • Jean-Jacques Fournié, président de l’Union des Comités de quartier • François Murat, président du Comité de quartier Arnaud-Bernard, Armand N’Donda, collectif H.A.S.U.R.E, conseil de quartier Empalot.

Mardi 1 octobre à 18h30 au CMAV

 

Toulouse après l'AZF, entraide et solidarité : le bilan


avec les associations et la Fondation de France

Mardi 4 juin à 18h30 au CMAV

 

Espace social et internet

 

En présence de :

 

Bertrand Serp, conseiller municipal de Toulouse • Alain Lefebvre et Claude Eveno, chercheurs à l'Université Toulouse Le Mirail.

Mardi 2 avril à 18h30 au CMAV

 

L'habitat social dans la ville, de Toulouse à Santiago du chili

Rencontre entre chercheurs, praticiens et habitants autour de la place du logement social dans la ville.Comment la politique sociale détermine-t-elle nos villes?

 

Avec la participation de :

Anna Sugranyes, architecte, chercheur à SUR (ONG chilienne)

Mardi 5 mars à 18h30 au CMAV

Grand Projet de Ville / la participation : de la parole à l’action

Mardi 5 février à 18h30 au CMAV


Grand Projet de Ville et démocratie locale

 

En présence de :

 

Françoise de Veyrinas, adjointe au maire de Toulouse, chargée du Grand Projet de Ville • Claude Touchefeu, conseillère générale • Monique Iborra, conseillère régionale • Jean-Marc Mesquida, directeur de l'Agence d'Urbanisme de l'Agglomération Toulousaine • Marie-Christine Jaillet, directrice du CIEU (Centre Interuniversitaire d'Etudes Urbaines) • Jean-Pierre Hégoburu, urbaniste • Jean-Marc Izrine, Motivé-e-s • Armand N’Donda, association HASUR (Empalot) • Alain Damiens, Union des Comités de quartiers.

2001

Mardi 4 décembre à 18h30 au CMAV


Toulouse après la catastrophe : l’école dans la ville

 

En présence de :

 

Claude Touchefeu, conseillère générale • Geneviève Vassal, adjointe au maire de Toulouse, chargée des Affaires Sociales • Hugues Bauchy, conseiller régional, président de la Commission Enseignement • Diego Gil, Inspection Académique • Michel Galavielle, Jacques Munvez, Jean-Marie Pettes, architectes • Mohamed Lemkhannet, président de la PEEP • Christine Fasquelle, FCPE • M.Riera, Syndicat National des Collèges et des Lycées.

 

Mardi 6 novembre à 18h30 au CMAV


Toulouse après la catastrophe : quelle solidarité ? quel renouvellement urbain ?

 

En présence de :

 

Françoise de Veyrinas, adjointe au maire de Toulouse, chargée du Grand Projet de Ville • Jean-Pierre Lloret, maire délégué des quartiers Papus Bordelongue • Sylvain Matthieu, sous préfet à la ville • Marie-Christine Jaillet, directrice du CIEU (Centre Interuniversitaire d'Etudes Urbaines) • Jean-Pierre Hégoburu, urbaniste • Jean Augé, Confédération Nationale du Logement, Papus • Jacques Colombier, association des co-propriétaires, Bellefontaine.

 

 

Mardi 2 octobre à 18h30 au CMAV


Risques industriels et developpement urbain : la croissance urbaine est-elle aveugle ?


En présence de :

 

Jean-Luc Moudenc, adjoint au maire de Toulouse, délégué à l’urbanisme • Philippe Dufetelle, adjoint au maire, délégué à l’Environnement • Serge Peignon, vice-président délégué aux affaires industrielles à la CCI • Arnaud Ndonda, association HASUR Empalot • Alain Ciekanski, vice-président des Amis de la Terre • Dominique Liot, Porte-parole des Verts 31

 

Mardi 5 juin à 18h30 au CMAV


Le logement collectif aide-t-il à vivre ensemble ?


En collaboration avec l’association Le Cornac

 

 

> Mardi 3 avril à 18h30 au CMAV


Toulouse centre : à pied ? à vélo? en voiture ?

 

> Mardi 6 mars à 18h30 au CMAV


Toulouse : une œuvre collective ?

Démocratie participative et projet urbain

 

> Mardi 6 février à 18h30 au CMAV


Bellefontaine : pourquoi détruire la dalle ?

 

 

2000


 

> Mardi 5 décembre à 18h30 au CMAV

 

Le mobilier urbain : pour qui ? pour quoi ?

 

> Mardi 7 novembre à 18h30 au CMAV

 

Faut-il demolir la fac du Mirail ?

 

> Mardi 3 octobre à 18h30 au CMAV

 

Le métro et les rapports centre et périphérie


> Mardi 16 septembre à 18h30 au CMAV

 

Le patrimoine du XXe siècle en question

 

> Mardi 6 juin à 18h30 au CMAV

 

Tags, graphes, fresques... du vandalisme à l'art

 

> Mardi 2 mai à 18h30 au CMAV


Fausses places ou jardins publics ?

 

> Mardi 4 avril à 18h30 au CMAV


Sauvegarde d’une erreur monumentale : le parking des carmes.

 

> Mardi 7 mars à 18h30 au CMAV 

 

De la participation dans l’aménagement urbain : l’exemple de la place Arnaud Bernard

 


Le CMAV

Outil mutualisé de diffusion, de rencontre et d'échanges sur les questions de l'architecture, de la ville et du territoire.

 

Ce lieu d'intérêt public est administré par l'AERA, le CAUE 31, l'ENSA Toulouse et la Maison de l'Architecture Midi-Pyrénées.

(+ d'infos)

Mécène du CMAV, pourquoi pas vous ?

Être mécène du Centre Méridional de l'Architecture et de la Ville c'est soutenir un projet culturel ambitieux, un projet original porté par quatre institutions soucieuses de rapprocher la culture architecturale du grand public (+ d'infos)

Les membres administrateurs

Actions, études et recherches autour de l'architecture
Actions, études et recherches autour de l'architecture
Conseil Architecture Urbanisme Environnement de la Haute-Garonne
Conseil Architecture Urbanisme Environnement de la Haute-Garonne
Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Toulouse
Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Toulouse
Maison de l'Architecture Midi-Pyrénées
Maison de l'Architecture Midi-Pyrénées

Le CMAV reçoit le soutien de :