Exposition produite par le Goethe-Institut et présentée par l'AERA

> du 13 novembre au 17 janvier 2015

"We-Traders. Sous la crise, la ville" est une coproduction du Goethe-Institut de Bruxelles et des Instituts de Lisbonne, Madrid, Toulouse et Turin. Sous la direction artistique commune d'Angelika Fitz et de Rose Epple, les co-commissaires du projet, Julia Albani (Lisbonne), Javier Duero (Madrid), Stéphane Gruet (Toulouse), Lisa Parola et Luisa Perlo (Turin) ainsi que Charlotte Bonduel et Julia Förster (Bruxelles), se partagent la responsabilité des plateformes We-Traders locales.

 

L'exposition WE TRADERS / Sous la Crise, la ville, présentée au Centre Méridional de l'Architecture et de la Ville de novembre 2014 à janvier 2015 est une exposition en forme d'atelier permanent et de plate-forme d'échanges qui présente 25 initiatives européennes qui cherchent à refonder une nouvelle urbanité par-delà la crise. Ces initiatives choisies dans cinq villes : Berlin, Lisbonne, Madrid, Toulouse et Turin forment une plate-forme interactive, ouverte à tous, qui se prolonge dans la ville sur les sites des We Trades associés et invités aux rencontres et échanges qui se multiplieront au cours des deux mois de l'exposition.

A l'heure d'une crise générale économique, sociale et écologique, sont expérimentées partout en Europe de nouvelles formes d'échanges et de partages, qui par leur horizontalité, leur symétrie, et leur ouverture à tous, représentent de nouveaux marchés créateurs de valeurs et d'une urbanité nouvelles. Sur ces marchés les citoyens sont à la fois producteurs et consommateurs, créateurs et amateurs, décideurs et exécutants, les échanges y sont alors indissociables d'un certain partage et d'un lien qui s'établit dans la durée. Ainsi se trouve initiée une nouvelle société plus solidaire et durable, transformant la ville en même temps que les échanges qui la fondent par la participation de tous, de sorte qu'en construisant ensemble, les citoyens se construisent comme communauté urbaine.

Car tous les citoyens sont potentiellement artistes, créateurs, maîtres d'œuvre et producteurs de biens matériels et/ou immatériels, au sein d'une économie monétaire et/ou non monétaire, et tous sont susceptibles d'en jouir, de sorte que tous sont également clients et vendeurs, apprenants et sachant, pauvres et riches à la fois. Il s'agit finalement de réinventer la ville par une nouvelle forme d'action collective où chacun agit librement pour fonder ensemble des relations d'échanges telles qu'elles renouvellent les notions de valeurs, de profits et de biens communs.

Avec la crise qui est une crise de confiance globale, les valeurs anciennes s'effondrent. Il faut repartir du local pour reconstruire de la confiance autour de valeurs nouvelles mieux partagées, pour que sous la crise, renaisse la ville.

 

Après avoir été présentée à Madrid, Turin, Berlin et Lisbonne, l’exposition arrive, riche des échanges et expériences accumulées à Toulouse pour l’étape finale, la plus durable, du 13 novembre au 17 janvier 2015.

 

Un programme riche de rencontres et événements :

Sur cette période se multiplieront les rendez-vous sous la forme de soirées d’échange, de forum thématiques, de visites itinérantes d’initiatives dans l’agglomération toulousaine illustrant les nouvelles formes d’économies coopératives, de mutualisation et de partages qui ouvrent un avenir nouveau à nos villes en crise.

“Un collectif de voisins transforme un morceau de terrain en friche en un espace public. Des propriétaires ouvrent leurs jardins aux jeunes pour y tester des petits commerces. Les clients deviennent des citoyens, les consommateurs deviennent des créateurs de richesses. Dans toute l’Europe, des citoyens prennent des initiatives et deviennent des acteurs qui prennent part au devenir de leur ville. Nous leur donnons le nom de «We-Traders ». Par leurs initiatives, ils redéfinissent les rapports entre les valeurs, l’intérêt général et les profits, et invitent d’autres citoyens à faire de même. Les We-Traders proposent toutes sortes d’actions possibles en réponse aux crises urbaines, qu’elles soient d’ordre économique, social ou écologique. Les We-Traders sont unis dans leur volonté de renouveler les rapports entre acheteurs et vendeurs : les consommateurs deviennent des coproducteurs.

 

We-Traders. Sous la crise, la ville ! crée une plate-forme d’échanges et d’innovations pour les We-Traders actuels et futurs autour des nouvelles perspectives sociétales qui renouvellent le paradigme économique au fondement de notre urbanité. Quels échanges pour quelle urbanité ? Quelles pratiques ont fait leurs preuves ? Qu’est-ce qui est transposable à d’autres contextes ?”

Communiqué de presse We-Traders.pdf
Document Adobe Acrobat 841.9 KB

Écrire commentaire

Commentaires : 0

Le CMAV

Outil mutualisé de diffusion, de rencontre et d'échanges sur les questions de l'architecture, de la ville et du territoire.

 

Ce lieu d'intérêt public est administré par l'AERA, le CAUE 31, l'ENSA Toulouse et la Maison de l'Architecture Midi-Pyrénées.

(+ d'infos)

Mécène du CMAV, pourquoi pas vous ?

Être mécène du Centre Méridional de l'Architecture et de la Ville c'est soutenir un projet culturel ambitieux, un projet original porté par quatre institutions soucieuses de rapprocher la culture architecturale du grand public (+ d'infos)

Les membres administrateurs

Actions, études et recherches autour de l'architecture
Actions, études et recherches autour de l'architecture
Conseil Architecture Urbanisme Environnement de la Haute-Garonne
Conseil Architecture Urbanisme Environnement de la Haute-Garonne
Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Toulouse
Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Toulouse
Maison de l'Architecture Midi-Pyrénées
Maison de l'Architecture Midi-Pyrénées

Le CMAV reçoit le soutien de :